Le Tetris des vacances

A chaque vacances c’est la même histoire. Quelques semaines avant leur début, je crée un tableau Excel sur lequel j’indique les 15 jours de congé. Je colore en vert le samedi et le dimanche et depuis presque 3 ans, je colore aussi le mercredi car je ne travaille pas.

Et ensuite, je joue à Tétris. C’est à dire que j’essaie de caser les enfants les jours où je travaille. Jusqu’alors, c’était pas trop compliqué, il n’y avait que la Miss. Mais cette fois, il y a aussi Raoul, enfant adorable s’il en est mais aussi et surtout très turbulent. Et pour ces vacances, c’est vraiment compliqué. Un jour avec mon papa, un jour avec ma maman, un jour avec moi, deux jours avec ma belle-mère. Ouf, voilà une semaine de passée. Puis rebelote un jour avec mon papa, un jour avec ma belle-soeur, deux jours avec moi et un jour avec ma belle-mère. Et ouf, les vacances sont passées!!

Alors, vous me direz, pourquoi ne pas les mettre au centre ces enfants? Parce que la Miss ne le supporte pas. Elle y a passé quelques temps quand Raoul est né et elle a détesté. Trop de bruit, trop d’enfants, des activités pas toujours intéressantes. Et puis très sincèrement, pour avoir croisé le groupe d’enfants du centre et avoir entendu le langage châtié et fleuri des animateurs, bah ça ne me donne pas trop envie de laisser les enfants là-bas…

A partir du mois prochain, les choses devraient être facilitées par l’arrivée de ma belle-mère sur Lille, dans notre quartier même. (Vous voyez comment j’essaie de voir les choses de manière positive?) Donc a priori pour les vacances de printemps, la partie de Tétris devrait être facilitée…

Et si je ne prends pas de vacances avant ça, c’est pour en avoir un maximum en été. Parce que cette fois, ça sera partie de Tétris géante avec deux mois à occuper!!!

masque enfant

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

  1. MissBrownie

    24 février 2015 at 19 h 06 min

    Tout ça me rappelle de vieux souvenirs …
    Mes doudoux passaient 1 semaine chez mes parents et le reste c’était centre la plupart du temps. Bah oui, mon père travaillait encore et ma belle-mère est un peu trop loin …

  2. Miss Dada

    26 février 2015 at 11 h 16 min

    Le mieux c’est de les avoir avec soi mais on ne peut pas toujours! on jongle entre grands-parents et nous-mêmes au mieux, sinon le centre aussi. et comme les grands-parents sont à 150km c’est souvent une semaine entière sinon c’est pas évident…

Leave a Reply