[HPI] Soyons précis…

Je suis l’incarnation même de l’à peu près. Je le sais, j’en suis consciente. Il me faut des limites, des règles précises sinon je fais à ma sauce (et ça foire).

Pour faire la cuisine, je suis les recettes à la lettre sinon je suis capable d’improviser… une catastrophe!

Quand je couds, je réussis toujours à faire un truc de travers, mes finitions ne sont jamais nickelles.

Je ne ferme pas les portes, je range la moitié de la vaisselle quand le lave-vaisselle a tourné, j’appelle toutes les rues piétonnes de Lille « Rue de Béthune »… Bref, je suis la reine de l’à peu près.

Sauf que…

J’ai une Zébrelle à la maison. Pour qui la précision est presque maladive.

Elle a une obsession de la précision et ne supporte pas l’incertitude et le flou artistique. Elle doit appréhender chaque étape de sa journée, savoir ce qu’elle va faire et avec qui. Ca frise parfois la monomanie et c’est plutôt compliqué à gérer…

Depuis quelques mois, elle ne veut plus aller à la garderie car elle s’y ennuie et elle n’aime pas les animateurs (j’avoue ne pas pouvoir la blâmer sur ce coup là…) Du coup, chaque soir, on alterne les alternatives : parents des copines, belle-maman ou moi après son activité lecture. Mais elle s’assure chaque matin que le programme défini sera bien appliqué et ce avec précision. A un moment c’était même problématique tant ça me prenait du temps de lui répéter avant de partir ce qui allait se passer le soir. Et gare à moi si je ne suis pas sûre du programme. « Je ne sais pas » n’est pas une phrase acceptée.

De même, il faut employer les mots avec précision, un chat est un chat et si c’est un Chartreux, ça n’est pas un chat de gouttière. On a pris l’habitude de se faire reprendre. Par contre, ma bataille du moment c’est qu’elle arrête de parler avec agressivité car elle s’agace vite et ne se rend visiblement pas compte du ton qu’elle utilise.

Sa plus grand lutte du moment pourrait être très drôle si elle n’était pas répétitive. Elle veut que son frère (je vous rappelle qu’il a 4 ans) chante les bonnes paroles des chansons et non ses versions personnelles. Si nous trouvons que quand il déforme On écrit sur les murs en chantant (très faux) « On écrit sur les murs le nom de ceux qu’on aime – Des messages pour les jours à Venise« , ça nous fait marrer. Elle non. Inlassablement, encore et encore, elle lui répète les bonnes paroles. Et chaque écoute se finit en agacement de sa part. On a beau lui répéter que ça n’est pas grave si son petit frère ne chante pas les bonnes paroles, elle ne lâche pas « Si c’est grave, ce ne sont pas les bonnes paroles ».

Du coup je vois ça comme un exercice pour moi. Moi la reine de l’arrache et de l’à peu près. Bon par contre, pour Raoul c’est pas gagné.

enfant zèbre et précision

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

  1. Ma semaine 26/52 en 2016 [+concours] - Mademoiselle Farfalle

    3 juillet 2016 at 22 h 06 min

    […] semaine, je vous ai parlé de l’obsession de la précision de ma Zébrelle, je vous ai partagé un DIY pour broder une toile pour la maitresse, je vous ai […]

Leave a Reply