5 trucs trop cool quand les enfants ne sont pas là

Depuis dimanche, les enfants sont chez mes parents à 100 km de la maison. Et j’avoue sans aucune honte qu’avec l’homme, nous chérissons ces parenthèses kids free qui arrivent désormais presque à chaque vacances.

Comme mes parents habitent assez loin et qu’ils ont à disposition tout ce qu’il faut pour garder les enfants, ils les gardent plusieurs jours d’affilée. Et pour le coup, cette fois, ça été une surprise. En effet, comme ma maman travaille de la maison, elle m’avait proposé de prendre la Miss une semaine car, du haut de ses 8 ans et demi, elle sait s’occuper seule. En revanche, pour Raoul c’est plus compliqué. Il commence à jouer un peu tout seul, beaucoup avec sa soeur mais surtout, il est incapable de jouer sans bruit ou sans déranger ma maman. Pour lui, le fait que mamie ait un bureau à la maison est difficilement compréhensible et il serait totalement capable de débarquer en criant qu’il a envie de faire caca alors qu’elle est au téléphone avec un client. Il était donc prévu qu’il aille au centre toute la semaine. Et puis mon papa, que la perspective de laisser Raoul au centre embêtait a réussi à prendre des vacances.

Donc en une semaine de temps, on est passé d’une semaine au boulot avec Raoul à gérer le soir à une semaine au boulot certes, mais sans enfant le soir.

(je vous rassure, nous ne portons pas de joggings. Mais l’idée est là.

Du coup, depuis dimanche soir on profite. A fond.

Je vous ai listé cinq trucs vraiment cools qui se passent lors d’une semaine sans enfants (et je pense qu’il y en a d’autres)

1- Ne pas courir matin et soir

 

(oui, je ressemble toujours à ça quand je cours)
 

Le matin, on se lève 15 minutes plus tard et en plus, on a le luxe de prendre un vrai petit déjeuner (j’ai poussé le vice jusqu’à acheter des oranges et faire des jus tous les matins). On se pose, on discute, on mange ASSIS et en silence. Et on a pas à répéter 392 fois « Mange », « Dépêche-toi » ou « Lave-toi les dents! ». Et en plus, cerise sur le gâteau, j’arrive tous les matins à l’heure, voire un peu en avance. Alors que chaque matin je dois déposer les enfants au pas de course à l’école puis sprinter jusqu’au métro et enfin au boulot mais malgré tout arriver chaque matin à 9h05, cette semaine, je suis arrivée tous les matins à 8h55 au plus tard.

Et puis le soir, et bien je sors du boulot tranquilou. Je pourrais même me refaire un petit ciné en solo si les horaires des séances m’arrangeaient (ce qui n’est pas le cas). Et quand j’arrive à la maison, c’est pour me poser définitivement, pas souffler cinq minutes avant de courir à nouveau à la garderie.

2- Se faire un vrai resto en amoureux

L’homme et moi sortons très peu tous les deux. La plupart du temps, on sort chacun de son côté et c’est pour des occasions spéciales que nous faisons appel à notre babysitter d’enfer : belle-maman. Et même si on ne rechigne jamais à emmener les enfants avec nous au resto, on a jamais poussé le vice jusqu’à les emmener dans un resto gastro. Du coup, c’est une sorte de tradition, quand les enfants ne sont pas là, on se fait un vrai bon resto à deux. Cette fois, nous avons testé le restaurant Les Toquées à Lambersart, tout près de la maison. Nous avons très bien mangé et on a passé une super bonne soirée à discuter et profiter. C’était vraiment cool. (Et pour la petite histoire, pendant ce temps, mes parents ont emmené les enfants au restaurant eux-aussi mais pour manger des pâtes et des burgers 🙂

3- Parler fort à 23h ou à 8h

Nous avons une maison ancienne qui craque de partout. Donc quand les enfants sont couchés et que l’on passe devant leur chambre, on est en mode « ninja » pour ne pas faire de bruit. Et quand ils sont à la maison et que l’on bosse, on essaie de ne pas les réveiller mais bien souvent, la Miss, qui a un sommeil très léger, se réveille. De la même façon, quand on a besoin de se dire un truc et que l’un est au rez-de-chaussée et l’autre au deuxième étage, c’est toujours compliqué.

Quand les enfants sont absents, on prend un malin plaisir à se crier des trucs (gentils) dans l’escalier à n’importe quelle heure :p

4- Pouvoir boulotter des bonbons sans se cacher


« Maman tu manges quoi? » demande l’enfant
« Rien » répond la mère, la bouche pleine de dragibus

Pendant une semaine, je mange ce que je veux. Quand je veux. Et sans enfant et son radar à bonbons sur le dos.

5- Ne pas entendre parler des Winx, de Grand Galop, de Louane et de Maitre Gims

Ça marche aussi avec les questions existentielles sur les calamars géants, les dinosaures et la façon dont sont fabriqués TOUS les objets nous entourant.

Mais rien que le fait de ne pas entendre parler des pouvoirs de Bloom et Musa, je vous jure, ça fait tellement de bien!

Mais allez, je ne suis pas une si mauvais mère. Ils me manquent quand même. Un peu.

Rendez-vous sur Hellocoton !