Mes 5 astuces éco-responsables au quotidien [+ Concours]

Depuis que je vous ai parlé de ma participation au défi Green Blog, je n’avais pas fait de point sur ce que je fais réellement au quotidien pour être un peu plus responsable.

Je sais qu’il y a des tas de choses que je ne fais pas assez ou que je pourrais améliorer mais j’essaie néanmoins de faire des efforts. Et bien souvent, ça n’est pas grand chose mais mis bout à bout, ça peut vite avoir de l’effet.

1. J’achète local (autant que faire se peut)

Nous achetons presque tout chez O’Tera en tentant d’être locavore au maximum. De temps en temps, je fais une commande à la Ruche qui Dit oui notamment pour le miel dont je fais une grande consommation. Et quand nous voyageons, nous achetons toujours local. De la même façon, j’essaie d’acheter les fruits et légumes de saison. Pas de fraises en hiver chez les Farfalles!

Légumes, Panier De Légumes, Récolte, Jardin, Salade

2. J’utilise un maximum de contenants réutilisables

Depuis qu’il fait beau, je me nourris quasi exclusivement de salades composées. Bien souvent, elles me permettent de vider les restes du frigo et de manger équilibré. Du coup, presque chaque jour, je remplis mon gros bocal de tout un tas de crudités, des restes de la veille, un peu de sauce et pif pouf, mon repas est prêt!

Pour les courses évidemment c’est sacs en toile, même pour les légumes. J’ai des sacs en tissu que j’utilise juste pour ça.

Plateau, Récipient, Rack, Alimentaire, Étagères

3. J’utilise des capsules de café recyclables

Au bureau, on a une Dolce Gusto. Le truc terrible qui produit un milliard de déchets par jour, surtout quand on est pas mal à l’utiliser. Du coup, j’ai investi dans des capsules que je remplis et nettoie à chaque fois. Ainsi, j’utilise du café classique et je récupère le marc qui me sert à plein de truc (gommage naturel, désodorisant, engrais…). Et ce qui est cool, c’est que peu à peu, mes collègues s’y mettent aussi!

A la maison, on a pas de cafetière électrique mais une cafetière italienne et une autre à piston. Donc pour le coup, pas de déchets.

Cafetière, Café, Cuisine, Cuisinière, Chaud, Photo

4. Je donne une seconde vie aux vêtements de la famille

J’ai beau faire, j’ai beau dire, j’achète toujours autant de vêtements. Et pour les enfants qui grandissent super vite, je me dirige vers les marques pas chères. En revanche, tout vêtement porté à la maison a une seconde vie (voire trois ou quatre) car soit je les vends, soit je les donne, soit je les troque. Pareil pour les miens ou ceux de l’homme.

La Miss étant plus grande que la plupart de ses copines, celles-ci récupèrent certains de ses vêtements qui vont ensuite aux petites sœurs. Si ce sont des vêtements de marque, je les vends en vide-dressing ou en dépôt-vente. C’est aussi souvent là que j’achète de nouveaux vêtements, surtout pour Raoul.

Deux fois par an, dans mon quartier est organisé un troc géant de vêtements. Le principe : on vient avec les vêtements dont on ne veut plus et on repart avec ce qu’on veut. Ça permet de faire du vide mais aussi de récupérer des nouvelles choses.

Et puis pour tout ce qui est invendable ou introcable (je pense aux vêtements tâchés ou troués par exemple) et bien ils sont transformés. Les chemises de Monsieur ou les t-shirts des enfants deviennent des housses de coussins, récemment, le tissu qui me restait de rideaux trop grands associé à une vieille chemise de l’homme a donné naissance à une nappe. Les vêtements des enfants font aussi de très chouettes vêtements de poupée…

Pantalon, Jean, Vieux, Usé, Trou, Couture, Aiguille

5. J’utilise des lingettes lavables

Depuis quelques mois, les lingettes démaquillantes jetables ont totalement déserté ma salle de bain. J’ai cousu des lingettes lavables en polaire et tissu récup (du tissu que je traine depuis des années, des vêtements bébés ou enfant tâchés ou encore des chemises de Monsieur). Tout le monde s’en sert car les enfants s’en servent aussi comme débarbouillettes.

Et la suite?

Quelques pistes que j’envisage pour aller plus loin :

  • investir dans un récupérateur d’eau de pluie pour la nouvelle maison
  • participer au composteur collectif du quartier
  • acheter en vrac les féculents et céréales
  • investir dans des oriculis
  • tester la moon-cup
  • arrêter l’essuie-tout et les serviettes en papier

concours lingettes lavables

Je vous propose de tenter de gagner deux lots de 10 lingettes lavables que j’ai cousues moi-même. Pour cela, il vous suffit de remplir le questionnaire ci-dessous :

Rendez-vous sur Hellocoton !