[Carnet de voyage] Cinq jours à San Francisco

Le mieux quand on commence à déprimer à cause de la rentrée et du mauvais temps, c’est de se rappeler les bons moments passés en vacances.

Du coup, je vais vous faire un petit récap’ des cinq jours à San Francisco que nous avons passé il y a déjà presque deux mois. Si nous sommes souvent restés à peine une nuit ou deux dans les différents lieux que nous avons visité (rappelez vous : nous avons logé dans pas moins de 15 hôtels!), nous voulions nous poser à San Francisco, une ville qui nous faisait rêver.

Jour 1

Nous sommes arrivés très tard dans San Francisco car on s’y est pris comme des manches. On nous avait loué la belle route n°1 qui longe la côte et on voulait y passer pour arriver à SF. Mais c’était sans compter les innombrables travaux tout au long de la route et le temps maussade qui nous ont fait regretter d’y passer. Après avoir galéré et mis plusieurs heures à faire quelques kilomètres sous la pluie, on a laissé tomber. Les enfants ont pu jouer quelques minutes sur une petite plage déserte et on a repris l’autoroute pour arriver plus vite à SF.

C’est donc dans l’après-midi que nous avons pris le Golden Gate Bridge pour entrer dans SF. Et déjà à lui seul, il vaut la peine. Quelle meilleure façon de commencer le séjour? Notre hôtel étant situé sur Bush Street, nous avons déposé les affaires, garé la voiture et nous sommes allés nous promener vers Union Square et ses boutiques avant de dîner dans la chambre.

Cinq jours à San Francisco

Cinq jours à San Francisco

Jour 2

Le lendemain, nous nous sommes levés assez tôt pour aller prendre un bateau vers Angel Island et Alcatraz. Comme je vous l’ai déjà dit, la visite de Angel Island est sympa mais pas essentielle. C’est la plus grande île de la baie de San Francisco et elle offre de très jolies vues sur la ville de SF. Pour autant, comme nous l’a fait remarquer la ranger qui nous a fait la visite, l’immense majorité des personnes qui la visitent le font parce qu’elles n’ont pas eu de billets pour seulement Alcatraz. La visite est néanmoins intéressante, Angel Island ayant été tour à tour une base militaire mais aussi et surtout un espace de quarantaine pour les milliers d’immigrés qui arrivaient d’Asie. On peut y aller par ses propres moyens et louer un vélo ou un Segway pour visiter l’île. Dans le cas d’une visite couplée à Alcatraz, une visite en petit train est incluse. Avec les enfants c’est plutôt sympa, le seul hic étant que la visite guidée n’est faite qu’en anglais par le conducteur. Des audioguides de différentes langues seraient bien. Du coup j’ai du tout traduire aux enfants sous le regard courroucé d’un père de famille américain que je gênais visiblement…

De retour au ferry, nous nous sommes ensuite dirigés vers Alcatraz. Dès notre arrivée, nous sommes allés chercher l’audioguide qui nous a permis de suivre une visite guidée en français. Il est vraiment super bien fait et mêmes les enfants ont été captivés. Un itinéraire permet de voir les différentes salles mais aussi des reconstitutions et des informations sur les grands événements et illustres prisonniers de la prison. Dans l’audioguide, des témoignages d’anciens prisonniers et des bruitages réalistes rendent la visite vraiment vivante.

san francisco avec des enfants Que faire à san francisco

Ensuite, on s’est baladés sur les Pier et notamment sur le Pier 39 où l’on peut voir des spectacles de rue mais aussi et surtout les fameux éléphants de mer.

Pier 39 san francisco

Jour 3

Comme notre hôtel était tout près de l’entrée de Chinatown, nous sommes allés nous y balader dès le matin. Si je n’ai pas aimé le quartier chinois de Vancouver, j’ai apprécié celui de SF. C’est le plus ancien quartier chinois d’Amérique du Nord : il a été fondé vers 1848. On s’est baladés jusqu’au Financial District où nous sommes entrés dans le Wells Fargo History Museum dont je vous ai déjà parlé. Ensuite, nous sommes allés dans la boutique du SFMOMA avant de déjeuner dans le très chouette resto The Grove où les enfants ont été chouchoutés (et ont dévoré). Nous avons ensuite terminé la journée au Children Creativity Museum et son chouette carrousel.

restaurant San Francisco

Jour 4

Ce jour-là, nous n’avons pas eu de chance côté temps. Il faisait plutôt maussade et on a du se couvrir pour aller se balader. Nous sommes allés du côté du Golden Gate Park, le plus grand parc de la ville dont la superficie dépasse même celle de Central Park. Nous nous sommes arrêtés au De Young Museum que nous n’avons pas visité mais où les enfants ont passé un long moment à faire des activités créatives gratuites sur le thème du Summer of Love. Nous sommes ensuite allés nous balader dans le quartier de Haight-Ashbury, le quartier hippie de la ville. Si vous passez par là, je ne peux que vous conseiller de pousser les portes d’Amoeba, un ancien bowling reconverti en un magasin de musique de 2200 m2 (plus de 100 000 cds, vinyls, cassettes que ce soit neuf ou d’occasion). Il a fallu que je me modère sinon j’aurais acheté la boutique 🙂 Nous nous sommes arrêtés pour boire un café au Cafe Cantata où l’accueil est charmant et souriant (et n’hésitez pas à goûter la glace à l’avocat!!).

haight asbury san francisco

Jour 5

Pour notre dernière journée à SF, nous avons eu la chance d’avoir un temps magnifique, ce qui a grandement aidé dans notre longue ballade. Le matin, nous avons commencé par le quartier de Castro, coeur de la communauté gay de la ville.

castro san francisco

Nous sommes ensuite allés pique-niquer au Dolores Park et les enfants ont joué un petit moment dans l’aire de jeux. Ensuite, nous sommes allés voir la Mission Dolores puis on est partis à la recherche des fresques du quartier de Mission.

mission san francisco

Le soir, nous sommes allés dans un diner recommandé par le guide. Et bien je ne vous le recommande pas du tout. C’est le Lori’s Diner (qui pourtant est super bien noté partout). On a eu un accueil limite désagréable, c’est cher et surtout, c’est franchement pas très bon. Limite on aurait mangé de meilleurs burgers au Mac Do…


Nous avons vraiment apprécié cette ville que nous avons parcouru en long, en large et en travers à pied ou en Uber. Notre hôtel était central et disposait d’une kitchenette qui nous a permis de manger souvent dans la chambre. Comme SF était une étape parmi beaucoup d’autres, nous avons choisi de ne pas faire énormément de choses payantes. C’est pourquoi nous n’avons pas fait de musées (ça et aussi le fait d’être avec Raoul la tornade).

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !