A-t-on assez “profité” avant d’avoir des enfants?