L’amour est dans le pré : les portraits 2/2

L’amour est dans le pré : les portraits 2/2

La deuxième partie les portraits, diffusée hier promettait d’être moins intéressante. Bah oui, plus de Marc ^^ Par contre, j’attendais avec impatience, l’émergence d’un personnage. Du genre de Thierry ou de Gilles…

Lire la suite

L’amour est dans le pré : les portraits 1/2

L’amour est dans le pré : les portraits 1/2

Ce soir on peut trouver l’amour dans une botte de foin sur M6 nous a dit la voix off.  Et oui, hier, c’était la présentation des agriculteurs de cette huitième saison de l’amour est dans le pré.

Cette année, ce sont 14 agriculteurs qui rechercheront l’âme soeur : 10 hommes et 4 femmes (un record!) venant des quatre coins de la France.

Lire la suite

L’Amour est dans le pré S08E13

L’Amour est dans le pré S08E13

 

Hier soir, nous retrouvions Sophie, Gilles, Damien et Nicolas pour la visite dans la famille de leurs prétendants et les week-ends en amoureux.

 

Lire la suite

L’amour est dans le pré – S08E02

L’amour est dans le pré – S08E02

Hier, nous retrouvions quatre nouveaux agriculteurs pour le speed-dating et les premiers pas à la ferme.

Bon déjà, un truc qui m’énerve : le fait que des images plutôt parlantes soient diffusées… Si on est perspicaces et observateurs (ce qui est BIEN SUR mon cas), on remarque des choses importantes!!

Sophie, 29 ans, éleveuse de vaches allaitantes, ovins et volailles Label rouge, originaire de la Loire est très timide. Ce sont d’ailleurs ses soeurs qui l’ont inscrite. Elle reçoit tout d’abord un bûcheron serveur (rapport au look). Mais comme il est aussi stressé qu’elle, et ben ils ne se disent rien! Sophie a un peu de mal avec ses prétendants suivants car comme elle est timide (et eux aussi), c’est un peu compliqué! Elle rencontre ensuite Matthieu, 29 ans, clerc de notaire. C’était son coup de coeur des courriers et bam coup de coeur en vrai! L’agricultrice choisit au dernier moment Sylvain et Matthieu.
A la ferme, un des deux prétendants, Matthieu en l’occurence aura du retard. Sylvain aura la chance d’aller boire le café chez les parents de Sophie. La rencontre avec la famille au bout de dix minutes. Sympa. Ensuite, Sylvain se met au boulot en nettoyant l’étable et nourrissant les bêtes.

Nicolas, 34 ans, éleveur de vaches laitières, originaire du Morbihan (hiiiiiiiii, pardon c’est l’effet que me fait la Bretagne) a un objectif principal : fonder une famille. Il a déjà vécu plusieurs histoires d’amour mais qui ont mal fini. Il rencontre tout d’abord une bretonne, Pauline, on ne voit pas grand chose de leur rencontre qui se conclut par la réflexion comme quoi c’est bien qu’elle soit bretonne. Nicolas rencontre ensuite Karine, qui avait directement écrit à l’agriculteur sans passer par la production. C’est le gros coup de coeur du jeune homme et ça se confirme même s’il ne comprend pas ce qu’elle dit (il comprend “du poulet” quand elle dit “l’épauler” #voilàvoilà). Coup de foudre en direct… L’agriculteur enchaine ensuite les rencontres et fait des ravages. J’avoue que je ne comprends pas trop. Il a de beaux yeux mais beaucoup trop de dents à mon gout. Nicolas choisit Christelle et Karine mais Christelle refuse finalement de venir. Ca sera donc Pauline la bretonne qui viendra à la ferme.
Nicolas a loué un gite pour accueillir les filles. Il a prévu des bouquets de fleurs car il n’avait rien prévu pour le speed-dating. Pauline de son côté prépare sa valise avec sa meilleure amie et emballe les pâtisseries qu’elle a préparées. A peine arrivée à la ferme, elle part traire les vaches avec l’agriculteur. Il en profite pour s’expliquer sur le fait qu’elle soit un second choix. Il lui dit avoir regretté ne pas l’avoir choisie. Karine arrive ensuite à la ferme et est très stressée. Le choix des lits est un poil compliqué car les deux jeunes femmes veulent être au plus près de Nicolas. Et ça se complique encore plus quand la complicité entre les deux bretons se fait plus présente.

Jean-Louis, 51 ans, est éleveur de brebis et vit quasiment en ermite dans les Hautes-Alpes. Il rencontre tout d’abord une prétendante mais la magie n’opère pas. En même temps, il lui demande comment elle le trouve physiquement et elle rigole… Jean-Louis rencontre ensuite Abigail, auxiliaire de vie en Bretagne. Elle disait dans sa lettre avoir vu dans le portrait son double au masculin. Apparemment, elle est sous le charme. Ensuite c’est Cathy et direct Jean-Louis lui demande si elle veut venir chez lui. Elle dit oui puis qu’elle aime son visage. Bienvenue dans la quatrième dimension. Il rencontre ensuite Nanou, “léger coup de coeur”. Jean-Louis choisit Abigail et Cathy.
A la ferme, Jean-Louis fait du café à la chicorée comme chez ma mamie. Je l’aime bien en fait. Bon par contre il vit encore chez ses parents, a un pull affreux et un porte-manteau en pied de chamois. Merveilleux. Cathy de son côté, a hâte de rejoindre l’agriculteur. Et vont faire des courses. Et il n’a pas l’habitude de faire des courses car c’est sa maman qui les fait d’habitude. A 51 ans. Normal. Abigail arrive finalement et accapare un peu Jean-Louis tandis que Cathy est reléguée au second plan. Au final, Jean-Louis décide d’ouvrir une boite de conserve, non sans mal. C’est un peu la fête quoi!

Philippe, 46 ans, est viticulteur en Charente-Maritime et fan de country. Il n’y a que deux prétendantes qui ont fait le déplacement. Tout d’abord, c’est Claudia qui arrive, elle est stressée et en plus Philippe lui pose des questions “à la manière d’un célèbre manège pour célibataires” comme dit Karine. Ça se passe très bien entre eux et Claudia s’en va après pas moins de 12 bises!! Il reçoit ensuite Jackie qui n’est donc pas une call-girl mais une cow-girl. Elle est habillée en cow-girl et Philippe avoue qu’il aurait bien voulu lui aussi venir en tenue. Et ils commencent à parler… country bien-sûr! Et ça finit sous nos yeux ébahis par une danse. Les deux prétendantes viendront à la ferme.
A la ferme, Philippe se prépare à accueillir ses prétendantes. Il a fait des frais, il a acheté un canapé, des rideaux et une hotte aspirante. Le top du romantisme. Il aurait pu refaire la déco aussi. Genre repeindre en blanc.  L’agriculteur se déguise en cow-boy pour accueillir les jeunes femmes. Et là, QOTD “Retour en Charente Maritime où Philippe entend enfin siffler le train”. LOL. Jackie arrive et… il l’emmène au supermarché. Cool. Philippe n’a pas l’habitude de faire les courses car il mange chez sa mère midi et soir. A 46 ans. La séance au supermarché est comme toujours savoureuse. Philippe fait n’importe quoi et la pauvre Jackie semble un peu désespérée. Et fatiguée. Ensuite, ils reprennent la voiture et Philippe liste la liste des commerces disparus. C’est vendeur. Et la pauvre Jackie qui ne rêve que de dormir se met à ranger les courses. Et pas de nouvelles de Claudia qui n’est toujours pas là… On verra dans la preview de la semaine prochaine qu’elle ne va peut-être pas venir!

Et comme la semaine dernière, mes tweets préférés :

Rendez-vous la semaine prochaine pour de nouvelles rencontres !

L’amour est dans le pré – S08E01

L’amour est dans le pré – S08E01

Hier, la télé-réalité champêtre de M6 recommençait, pour mon plus grand plaisir. Si vous me suivez sur Twitter, vous savez que je suis assez fan de ce genre de programme. Mais j’avoue un petit faible pour #ADP grâce auquel on rit, on s’émeut et on se moque (un peu).

L’an dernier, pour cause de grossesse en bout de course, je n’avais pas fait de billets sur le sujet. Me revoilà en grande forme pour vous parler du premier épisode de cette saison 8 (vous remarquerez mon titre genre série US ^^).

Déjà ça commence par du Tom Jones avec un démarrage cucul à base de l’amour c’est c’qu’il y a d’plus beauuuuu !!!!

On commence ce soir avec l’ouverture du courrier. Stéphane, dont on avait vu le portrait, a rencontré quelqu’un et ne participera pas à l’aventure. Plusieurs agriculteurs ont reçu des courriers directement chez eux, parfois un peu bizarres…

C’est Sophie qui commence avec beaucoup de courrier contrairement à Philippe.

Karine met en garde Gilles (qui a rencontré quelqu’un qui refuse d’être filmée) contre les jeunes femmes qui pourraient profiter de lui. Et contrairement à d’habitude, elle est plutôt calme, douce et raisonnée.

Philippe veut rencontrer une cow-girl. Et pas une call-girl comme tout le monde l’a entendu. Il semble avoir deux coups de cœur. Et il a reçu un courrier… d’un homme !

Françoise, éleveuse de petits poneys, a reçu un courrier d’un certain Jo, qui semble plutôt beau garçon. Et aussi une lettre de quelqu’un qui lui met des paroles de Garou. Ca fait rêver un peu.

L’autre Philippe, dit Fifi, a eu un coup de cœur et a reçu une photo très classe d’une nana qui boit la bière au goulot.

Guillaume aimerait rencontrer toutes les jeunes femmes qui lui ont écrit… C’est d’ailleurs lui qui a berné la production car il avait entamé deux relations avant son speed-dating mais contrairement aux autres, n’en a rien dit à la production.

Damien n’a pas spécialement de coup de cœur mais veut faire venir tout le monde… Bon, en même temps ça se comprends vu que par exemple une prétendante dit qu’elle n’est pas belle, gaffeuse, maladroite, désordonnée, et qu’elle ne sait pas cuisiner.

Audrey, éleveuse de poulets bios, n’a pas de franc coup de cœur mais elle a reçu une lettre accompagnée d’une photo gratinée d’un motard qui se la joue beau gosse… Et demande qu’on lui renvoie les photos s’il n’est pas sélectionné. o_O

Didier a un coup de coeur pour Stéphanie, une mère de famille tatouée comme lui (il a une tête de loup dans le dos, haououuuuuu).

Jean-Louis élève des brebis dans les Hautes-Alpes où il vit presque en ermite. Déjà c’est super vendeur.

Thomas est éleveur de chevaux dans la Somme. Il a des critères super précis. Par exemple, il tiens à ce que les filles soient minces et nous gratifie de la citation de la soirée : “Y’a des filles qui n’ont pas conscience de leur carrure !”

Jean-Noël a reçu pas mal de courrier, dont un pour sa chienne ! Et grâce à lui, deuxième citation fantastique de Karine : “Non je dis juste que c’est pas forcément des pièces d’origine”.

Nicolas a reçu le courrier du sosie officiel de Justine, la peste de l’année dernière.

Après l’annonce que les images de Guillaume ne seront pas diffusées, place aux speed-datings de Françoise, Damien et Jean-Noël.

Et c’est Françoise qui commence avec neuf prétendants. Elle commence par annoncer aux prétendants qu’elle a déjà communiqué avec certains. En fait il s’agit de Jo qui contrairement à ce que j’avais vu n’est pas beau du tout. Tandis que son premier prétendant commence à lui poser des questions, Françoise lui dit qu’elle préfère que ce soit elle qui pose les questions. Elle a carrément un tableau pour récapituler tous les détails de ses prétendants. Ca fait un poil entretien d’embauche quand même (elle leur met des points !!!)… Il faut avoir qu’elle s’en coltine des gratinés… Elle n’aime pas Claude François et élimine direct ceux qui l’aiment. Par contre un mec qui aime Garou (et qui considère que c’est un chanteur à texte), elle aime. Wokay. C’est ensuite le tour du fameux Jo. Qui ressemble à Gérard Holtz et je cite mon homme (encore) : “il a des dents de poney, ça tombe bien, elle en élève. Elle est conquise avant même qu’il arrive. Et en plus il n’aime pas Claude François.
Françoise choisit bien évidemment Jo et Thierry le cuisinier.

Jean-Noël, viticulteur et producteur de truffes, rencontre ensuite sa première prétendante. Qui fait très peur. Puis le sosie de Morticia Adams. Puis une dame qui a (je cite mon homme) « des abricots dans les joues ». Il rencontre ensuite une dame qui se reconvertit dans le bois et glousse comme une collégienne. Ensuite, c’est Anna. Qui est mignonne. Elle me plait bien elle. Pour finir, il rencontre une jeune femme pour laquelle il a des craintes super classes : “Faut pas qu’elle soit trop grosse”. Super. Gentleman.
Jean-Noël choisit Sandrine qui n’est donc pas trop grosse et Nathalie la glousseuse.

Damien n’a pas de chance, une seule fille est venue à sa rencontre. C’est Elodie, la jeune fille qui ne se trouve pas jolie qui est présente. Ces deux-là se sont trouvés, ils aiment la nature et sont suuuuuper timides.

Direction chez Damien qui se fait beau pour rencontrer Elodie. La jeune femme arrive et ils partent faire des courses. Il lui fait faire un tour de coin avec un détour par l’hôpital (la jeune femme y travaille).

Françoise quant à elle, a nettoyé sa (magnifique) maison de fond en comble. Thierry loge chez des amis (et cherche un logement ?) et part retrouver sa belle (je me la joue Karine là). Jo arrive avec un énorme bouquet dans des tons de jaune et d’orange qui plaisent à Françoise (y’avait qu’à voir ses ongles au speed-dating) et un olivier. A l’arrivée de Thierry, elle lui annonce que Jo est celui avec qui elle communiquait avant l’émission.

Jean-Noël a lui aussi briqué sa maison. Nathalie arrive et… glousse… Puis drague le chien en gloussant. Sandrine de son côté se prépare et emmène avec elle des DVD de films qu’elle aime et… un DVD vierge, symbole de l’histoire d’amour qu’elle pourrait débuter avec Jean-Noël. Wokay.

Et mes tweets préférés de la soirée :