L’amour est dans le pré – S08E01

Hier, la télé-réalité champêtre de M6 recommençait, pour mon plus grand plaisir. Si vous me suivez sur Twitter, vous savez que je suis assez fan de ce genre de programme. Mais j’avoue un petit faible pour #ADP grâce auquel on rit, on s’émeut et on se moque (un peu).

L’an dernier, pour cause de grossesse en bout de course, je n’avais pas fait de billets sur le sujet. Me revoilà en grande forme pour vous parler du premier épisode de cette saison 8 (vous remarquerez mon titre genre série US ^^).

Déjà ça commence par du Tom Jones avec un démarrage cucul à base de l’amour c’est c’qu’il y a d’plus beauuuuu !!!!

On commence ce soir avec l’ouverture du courrier. Stéphane, dont on avait vu le portrait, a rencontré quelqu’un et ne participera pas à l’aventure. Plusieurs agriculteurs ont reçu des courriers directement chez eux, parfois un peu bizarres…

C’est Sophie qui commence avec beaucoup de courrier contrairement à Philippe.

Karine met en garde Gilles (qui a rencontré quelqu’un qui refuse d’être filmée) contre les jeunes femmes qui pourraient profiter de lui. Et contrairement à d’habitude, elle est plutôt calme, douce et raisonnée.

Philippe veut rencontrer une cow-girl. Et pas une call-girl comme tout le monde l’a entendu. Il semble avoir deux coups de cœur. Et il a reçu un courrier… d’un homme !

Françoise, éleveuse de petits poneys, a reçu un courrier d’un certain Jo, qui semble plutôt beau garçon. Et aussi une lettre de quelqu’un qui lui met des paroles de Garou. Ca fait rêver un peu.

L’autre Philippe, dit Fifi, a eu un coup de cœur et a reçu une photo très classe d’une nana qui boit la bière au goulot.

Guillaume aimerait rencontrer toutes les jeunes femmes qui lui ont écrit… C’est d’ailleurs lui qui a berné la production car il avait entamé deux relations avant son speed-dating mais contrairement aux autres, n’en a rien dit à la production.

Damien n’a pas spécialement de coup de cœur mais veut faire venir tout le monde… Bon, en même temps ça se comprends vu que par exemple une prétendante dit qu’elle n’est pas belle, gaffeuse, maladroite, désordonnée, et qu’elle ne sait pas cuisiner.

Audrey, éleveuse de poulets bios, n’a pas de franc coup de cœur mais elle a reçu une lettre accompagnée d’une photo gratinée d’un motard qui se la joue beau gosse… Et demande qu’on lui renvoie les photos s’il n’est pas sélectionné. o_O

Didier a un coup de coeur pour Stéphanie, une mère de famille tatouée comme lui (il a une tête de loup dans le dos, haououuuuuu).

Jean-Louis élève des brebis dans les Hautes-Alpes où il vit presque en ermite. Déjà c’est super vendeur.

Thomas est éleveur de chevaux dans la Somme. Il a des critères super précis. Par exemple, il tiens à ce que les filles soient minces et nous gratifie de la citation de la soirée : « Y’a des filles qui n’ont pas conscience de leur carrure ! »

Jean-Noël a reçu pas mal de courrier, dont un pour sa chienne ! Et grâce à lui, deuxième citation fantastique de Karine : « Non je dis juste que c’est pas forcément des pièces d’origine ».

Nicolas a reçu le courrier du sosie officiel de Justine, la peste de l’année dernière.

Après l’annonce que les images de Guillaume ne seront pas diffusées, place aux speed-datings de Françoise, Damien et Jean-Noël.

Et c’est Françoise qui commence avec neuf prétendants. Elle commence par annoncer aux prétendants qu’elle a déjà communiqué avec certains. En fait il s’agit de Jo qui contrairement à ce que j’avais vu n’est pas beau du tout. Tandis que son premier prétendant commence à lui poser des questions, Françoise lui dit qu’elle préfère que ce soit elle qui pose les questions. Elle a carrément un tableau pour récapituler tous les détails de ses prétendants. Ca fait un poil entretien d’embauche quand même (elle leur met des points !!!)… Il faut avoir qu’elle s’en coltine des gratinés… Elle n’aime pas Claude François et élimine direct ceux qui l’aiment. Par contre un mec qui aime Garou (et qui considère que c’est un chanteur à texte), elle aime. Wokay. C’est ensuite le tour du fameux Jo. Qui ressemble à Gérard Holtz et je cite mon homme (encore) : « il a des dents de poney, ça tombe bien, elle en élève. Elle est conquise avant même qu’il arrive. Et en plus il n’aime pas Claude François.
Françoise choisit bien évidemment Jo et Thierry le cuisinier.

Jean-Noël, viticulteur et producteur de truffes, rencontre ensuite sa première prétendante. Qui fait très peur. Puis le sosie de Morticia Adams. Puis une dame qui a (je cite mon homme) « des abricots dans les joues ». Il rencontre ensuite une dame qui se reconvertit dans le bois et glousse comme une collégienne. Ensuite, c’est Anna. Qui est mignonne. Elle me plait bien elle. Pour finir, il rencontre une jeune femme pour laquelle il a des craintes super classes : « Faut pas qu’elle soit trop grosse ». Super. Gentleman.
Jean-Noël choisit Sandrine qui n’est donc pas trop grosse et Nathalie la glousseuse.

Damien n’a pas de chance, une seule fille est venue à sa rencontre. C’est Elodie, la jeune fille qui ne se trouve pas jolie qui est présente. Ces deux-là se sont trouvés, ils aiment la nature et sont suuuuuper timides.

Direction chez Damien qui se fait beau pour rencontrer Elodie. La jeune femme arrive et ils partent faire des courses. Il lui fait faire un tour de coin avec un détour par l’hôpital (la jeune femme y travaille).

Françoise quant à elle, a nettoyé sa (magnifique) maison de fond en comble. Thierry loge chez des amis (et cherche un logement ?) et part retrouver sa belle (je me la joue Karine là). Jo arrive avec un énorme bouquet dans des tons de jaune et d’orange qui plaisent à Françoise (y’avait qu’à voir ses ongles au speed-dating) et un olivier. A l’arrivée de Thierry, elle lui annonce que Jo est celui avec qui elle communiquait avant l’émission.

Jean-Noël a lui aussi briqué sa maison. Nathalie arrive et… glousse… Puis drague le chien en gloussant. Sandrine de son côté se prépare et emmène avec elle des DVD de films qu’elle aime et… un DVD vierge, symbole de l’histoire d’amour qu’elle pourrait débuter avec Jean-Noël. Wokay.

Et mes tweets préférés de la soirée :

Rendez-vous sur Hellocoton !