[Lecture] A durée déterminée de Samantha Bailly

Vous ne le savez peut-être pas mais je suis chargée de communication de formation. J’ai un bac +5 en marketing/communication et j’ai travaillé près de 10 ans à ce poste. Alors en lisant le pitch du roman de Samantha Bailly sorti hier, je me suis énormément reconnue dans le personnage d’Ophélie. Une sorte de moi avec dix ans de moins.

L’histoire : Pyxis ! Une entreprise novatrice, audacieuse, dynamique, pilier du marché du divertissement. Le rêve de tout jeune diplômé… du moins en apparence. D’un côté, il y a Ophélie, ancienne stagiaire en communication, rompue aux lois de l’entreprise et bien décidée à mériter enfin le graal de sa génération : le CDI. De l’autre, il y a Samuel, brillant chercheur en informatique, abattu par la dépression avant d’avoir pu terminer sa thèse. L’une est familière de Pyxis ; l’autre ne connaît rien à cet univers. Tous deux mettent tous leurs espoirs dans ce CDD, sans savoir s’il tiendra ses promesses…

Ce roman est la suite d’un autre roman que je n’ai pas lu intitulé « Les stagiaires » mais le fait de ne pas l’avoir lu ne m’a pas du tout perturbée dans ma lecture, j’ai juste découvert les personnages au fur et à mesure. Mais une chose est sûre : j’ai désormais très envie de le découvrir.

Comme je le disais en introduction, le parcours d’Ophélie m’a beaucoup fait penser au mien. Le stage que l’on souhaite se transformer en CDD et puis le fameux CDD qui amène trop rarement au CDI. Le monde de l’entreprise et notamment de la communication et des entreprises à l’image jeune et cool est particulièrement bien représenté. Si certaines situations ou personnages sont parfois un peu caricaturaux, c’est pour mieux mettre le doigt là où ça fait mal. La vie de l’entreprise y est décrite de la façon dont j’ai vécu ma propre expérience de stagiaire ou de jeune contractuelle. Et la directrice de la communication, qui donne tout pour l’entreprise sans ne jamais rien recevoir, m’a fait penser à une maitre de stage que j’ai eu il y a une douzaine d’années.

J’ai vraiment dévoré ce roman, en deux jours à peine car je m’y suis retrouvée. J’ai aussi aimé les relations entre les personnages, l’évolution des uns et des autres qui suivent parfois des chemins différents. La découverte du vrai monde du travail et de ce que ça implique dans la vie personnelle. J’ai aussi aimé le personnage de Samuel, extrêmement touchant dans sa quête de perfection. Le sujet de la dépression est bien traité, sans pathos ni drama. Samantha Bailly en fait une description très juste.

Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé ce roman et je vous le conseille

Ebook reçu en service de presse

Rendez-vous sur Hellocoton !