[Vie de maman] Le petit cahier de cantine


Vie de maman / jeudi, décembre 21st, 2017

Raoul ne mange rien. Que ce soit chez nous, au restaurant et encore moins à la cantine.

L’éventail des possibilités de repas est réduit à peau de chagrin : pâtes, semoule, céréales, concombre, radis et viande. Toutes les viandes, surtout les bien rouges. Et puis évidemment les chips, les gâteaux apéro (mais pas tous) et depuis peu les frites. Mais pas la purée. Non, ça le fait presque vomir. Et ne parlons pas des légumes. Il n’en mange pas. Jamais. Sous aucune forme. Au moins avec la Miss, on était sauvés par son amour de la soupe. C’est bien simple, d’octobre à février, c’était 80% de ses repas du soir.

Cette période est normale chez les enfants, c’est la néophobie alimentaire. Sauf que là, ça fait plus de 3 ans que ça dure et qu’on a tout essayé ou presque. Ce qui est dingue, c’est qu’il adore cuisiner. Sauf qu’il ne mange presque jamais ce qu’il a fait (sauf si c’est du gâteau au chocolat).

On lui fait tout goûter. Vraiment tout. Souvent après d’âpres discussions dignes de négociations du GIGN mais on réussit à lui faire goûter. Nous ou les animateurs de la cantine. Mais il n’aime rien. Sa seule découverte de ces derniers mois c’est l’omelette. Il en a mangé à la cantine et depuis, il adore ça.

On essaie de compenser avec des fruits, on achète des concombres 12 mois de l’année (et autant vous dire que ça me fait bien c…), on lui propose des jus de fruits et de légumes, on ruse… Mais au final, ça devient un vrai combat.

Il n’est pas gros, c’est rien de le dire mais il grandit bien et n’a pas de cassure dans sa courbe de poids. Mais on va dire qu’on le surveille de près le gaillard. Et on est pas les seuls…

Jardin D'Enfants, École, Le Principal, Jaune, Couleurs

Il y a presque deux semaines, une des ATSEM de l’école est venue me voir un samedi midi après que j’aie déposé Raoul dans sa classe. Elle le connait bien puisqu’elle travaillait déjà dans l’école quand la Miss y était. Elle m’a demandé ce que Raoul mangeait. Question piège. On a donc discuté et elle m’a dit qu’elle devait batailler chaque midi pour que Raoul mange et qu’elle était assez inquiète car au CP l’an prochain, il n’aura personne ou presque pour lui dire de manger.

Elle s’est donc donné une mission : faire manger Raoul chaque midi. (Oui, c’est un peu une super héroïne cette nana). Elle a eu l’idée de lui faire faire un petit cahier de cantine. Deux feuilles A4 coupées en deux et pliées puis agrafées au milieu pour avoir 4 doubles pages. Chaque jour, elle lui fait dessiner et colorier ce qu’il a mangé. S’il mange plus de la moitié du repas de la journée, il a une bricole. Et à la fin de la semaine, il a un petit cadeau s’il a bien mangé.

Premier jour, il rentre de l’école tout fier : “Maman, ce midi j’ai tout mangé”; “Tout? Mais c’était quoi?” “C’était des carottes en entrée, du poisson et du riz. Et puis une poire en dessert”. “Et tu as tout mangé?” “Oui. Mais c’était pas bon, j’ai failli vomir”. Vérification faite auprès de la Miss qui suit avec attention ce que mange son frère, c’est vrai. Par contre, tout au long de la semaine c’est pas trop ça. Raoul rentre de l’école un peu triste “J’ai pas réussi à manger, j’aime pas. Vraiment, j’ai pas pu”. Et le samedi, quand l’ATSEM me montre le cahier, effectivement, il n’y a pas grand chose de dessiné. Une seule patate le mardi, un peu de viande et de légumes le jeudi et pas plus le vendredi. Du coup, il n’a pas eu le petit cadeau. Pas assez d’aliments validés.

Elle a refait le petit cahier cette semaine et d’après Raoul, il a pas trop mal mangé. Un peu de poisson le lundi et les dés de mimolette de la salade en entrée, toute son assiette le mardi (forcément c’était couscous). Aujourd’hui, c’est repas de fête à la cantine et je ne suis pas sûre qu’il va manger grand chose : roulé au fromage ail et fines herbes et sa salade puis poêlée de saumon et cabillaud sauce aux fruits de mer. Et demain, c’est repas végétarien. Autant vous dire qu’il ne va rien manger.

Malgré tout, on continue de lui faire goûter, de se battre pour qu’il accepte de nouveaux aliments. On est bien aidés du personnel de cantine mais aussi de la Miss et ses copines qui veillent sur lui.

Rendez-vous sur Hellocoton !