Omi Maiko
Voyage

Carnet de voyage au Japon #6 – A deux pas de Kyoto : la plage de Omi-Maiko

Après plusieurs jours à littéralement crever de chaud en ville, je me suis renseignée pour aller se baigner pas trop loin de Kyoto.

En effet, nous avons eu une petite déconvenue pour notre logement à Hiroshima. Suite à la nouvelle loi qui impose une autorisation pour louer un logement via Airbnb, notre réservation a été annulée. Du coup, nous avions réservé (à grands frais) un hôtel luxueux, un des seuls encore dispo aux dates de notre venue. Nous l’avions spécifiquement choisi avec une piscine pour pouvoir nous y poser après nos journées de visite.

Malheureusement, mauvaise surprise : en y regardant de plus près, on s’est rendu compte que l’accès à la piscine était payant et que c’était très cher (et en plus interdit aux moins de 10 ans). Nous avons donc annulé notre séjour pour reprendre deux nuits à Kyoto.

Mais pour autant, nous avions très envie de faire un plouf pour nous rafraîchir. Après une petite enquête, j’ai découvert qu’à moins de 45 minutes de Kyoto, il était possible de se baigner dans le lac Biwa.

La petite ville de Omi-Maiko est accessible en JR depuis la gare de Kyoto. En plus il y a pas mal de trains donc on a pas à stresser pour les horaires. En arrivant à la gare, c’est super simple. On prend sur la gauche et on suit le chemin piéton qui amène tout droit à la plage.

Omi Maiko

Pas besoin de matériel, tout se loue. Nous avons pris pour la journée une tente sur la plage du BB Dylan pour 2000¥ soit environ 15€. Nous avons pu nous poser avec une table et des chaises. Et pour 500¥ de plus, on peut profiter d’un barbecue. On peut aussi manger et prendre des boissons mais nous avions prévu des sandwiches. Nous avons également loué une grosse bouée pour 500¥ soit moins de 4€.

Omi Maiko
Raoul s’est même fait une copine japonaise!
Omi Maiko

On y a passé un chouette moment, c’est vraiment super agréable de faire une pause dans un séjour très citadin.

Prochaine étape : le chemin de la philosophie à Kyoto

10 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *