Ma semaine 35/53 en 2020

Une semaine très particulière puisque celle de la rentrée. Finies les grasses mat, c’est reparti!

  • Lundi 31 août : on avait une copine de la Miss à dormir et elle est restée la journée de lundi pour leur dernière journée de vacances.
  • Mardi 1er septembre : c’était le grand jour pour Raoul. Une rentrée en CE2 en demi-teinte avec des copains dans sa classe mais le maître qu’il ne voulait pas.
  • Mercredi 2 septembre : c’était au tour de la Miss de rentrer pour une petite matinée. Elle retrouve des copines et a un chouette emploi du temps. Et l’après-midi, c’était la rentrée au centre équestre.
  • Jeudi 3 septembre : ma journée de boulot fut écourtée par un souci logistique. On nous a demandé de rentrer chez nous. Du coup, j’en ai profité pour aller faire un tour au Club des Fringues qui destocke avant fermeture.
  • Vendredi 4 septembre : première journée en solo de l’année, ma collègue ne travaille plus le vendredi. Le soir, avec les autres parents délégués, je suis allée faire un point sur la rentrée avec la directrice.
  • Samedi 5 septembre, j’ai fait pas mal de rangement et de tri à la maison. Le soir, on a fêté l’anniversaire d’un copain.
  • Aujourd’hui, je continue le tri et Raoul va aller jouer chez un copain.

Sur le blog

Cette semaine, je vous ai parlé du film Mignonnes de Maïmouna Doucouré, de mes dernières séries, de la rentrée des enfants et je vous ai partagé cinq petit déjeuners à base de flocons d’avoine.

Lu – Vu – Entendu

  • J’ai continué à regarder I may destroy you et (dans un tout autre style) Queer Eye. Dès que les enfants seront couchés ce soir, on attaquera la saison 2 de The Boys.
  • Côté bouquins, j’ai terminé un livre audio et commencé un autre. Je me suis aussi attaquée à un roman de plus de 500 pages.
  • Avec l’homme, on a regardé le film “Les Phénomènes” sur Netflix. On pensait que c’était une série et on s’est rendu compte au bout de 45 minutes que c’est un film. C’est vu et revu, sans grande originalité… Un film du dimanche soir quoi…

Le film de la semaine

Une sirène à Paris de Matthias Malzieu

Une Sirène à Paris : Affiche

L’histoire : Crooner au cœur brisé, Gaspard s’était juré de ne plus retomber amoureux. Quant à Lula, jolie sirène, elle n’a que le chant pour se défendre des hommes, en faisant s’emballer leur cœur jusqu’à l’explosion. Lorsque la Seine en crue vient déposer Lula au pied du Flowerburger, la péniche-cabaret où chante Gaspard, c’est un mini-tsunami qui va bouleverser leur existence.
Mon avis : j’avais absolument adoré le livre donc j’avais forcément beaucoup d’attentes concernant le film. Malheureusement, le passage sur grand écran n’a pas réussi à Lula et Gaspard. C’est long, maladroit, souvent plat et à côté. Même Nicolas Duvauchelle, que j’aime beaucoup d’habitude, est chiant. Je suis déçue 🙁

5 Comments

  1. Girls n Nantes

    6 septembre 2020 at 11 h 45 min

    j ai trouvé cette semaine de rentrée compliquée à gérer
    j espère que la semaine prochaine sera plus douce !

  2. Sophie

    6 septembre 2020 at 17 h 39 min

    Je voulais emmèner voir les filles Mignones mais le film n’est pas dans les 2 cinémas près de chez moi un peu dégoûté du coup
    Belle semaine à toi

  3. Féelyli

    6 septembre 2020 at 20 h 27 min

    Mince pour Raoul, j’espère que finalement ça va aller avec le maitre…

  4. lexou

    7 septembre 2020 at 9 h 09 min

    Une semaine de rentrée qui est passée à toute vitesse!

  5. Julesetmoa

    7 septembre 2020 at 22 h 01 min

    Je n’ai pas vu la semaine passée alors que je ne travaillais pas ! je ne sais pas comment tu fais pour trouver du temps pour faire du tri

Leave a Reply