Mes dernières lectures #92

Remplir les catégories de mon challenge devient de plus en plus dur. Mais je suis contente d’en avoir rempli trois lors de mes dernières lectures!

Changeons de mode de Mathilde Lepage
Catégorie 18 : Un livre sur l’écologie

Votre dressing qui déborde vous interpelle ? Vous tentez de revoir votre façon de consommer, mais pour ce qui est de la mode, c’est compliqué ? Comprenez-vous les informations données sur les produits « durables » ? Pas facile de savoir où donner de la tête : entre les initiatives mises en place par les marques, les écolabels, le greenwashing, les lois appliquées dans l’industrie de la mode pour respecter (ou pas) la nature… Que votre démarche soit déjà réfléchie ou que vous commenciez tout juste à prendre conscience de votre impact en tant que consommateur·trice, ce guide complet vous accompagne à chaque étape de votre parcours.
Mon avis : Si mon rapport à la mode est déjà très réfléchi avec plus de 80% de mon dressing de seconde main, j’avais repéré ce livre qui me paraissait super intéressant. Et ma lecture a confirmé cette première impression ! Il est hyper instructif sans pour autant nous embourber dans trop de choses techniques. Les explications sont claires et pédagogique avec juste ce qu’il faut d’humour. Et surtout, c’est concret. Comment trier, vendre, donner, recycler, comprendre de quoi sont faits les vêtements et pourquoi tel ou tel matériau est polluant, démasquer le greenwashing, être alerté sur la façon dont sont traité.es les ouvrier.es textiles…

Note : 4.5 sur 5.
séparation livres

Au printemps des monstres de Philippe Jaenada
Catégorie 54 : Un livre dont le titre comporte une saison

L’histoire : Un garçon de onze ans est enlevé à Paris un soir du printemps 1964. Luc Taron. On retrouve son corps le lendemain dans une forêt de banlieue. Il a été assassiné sans raison apparente. Pendant plus d’un mois, un enragé inonde les médias et la police de lettres de revendication démentes, signées  » L’Etrangleur  » ; il adresse même aux parents de l’enfant, horrifiés, des mots ignobles, diaboliques, cruels. Il est enfin arrêté. C’est un jeune homme banal, un infirmier. Il avoue le meurtre, il est incarcéré et mis à l’écart de la société pour le reste de sa vie. Fin de l’histoire. Ou pas. Dans cette société naissante qui deviendra la nôtre, tout est trouble, tout est factice. Tout le monde truque, ment, triche. Sauf une femme, un point de lumière. Et ce qu’on savait se confirme : les pervers, les fous, les odieux, les monstres ne sont pas souvent ceux qu’on désigne.
Mon avis : Quel bonheur quand j’ai appris que Philippe Jaenada sortait un nouveau livre. Et en plus, il entre dans mon challenge lecture! Il s’attaque ici au meurtre du petit Luc Taron qui date de 1964. L’affaire, à l’époque, avait déclenché une véritable flambée médiatique en raison des lettres anonymes signées « L’Etrangleur » qu’on avait fini par arrêter, un jeune élève infirmier, Lucien Léger, qui allait devenir le plus ancien prisonnier de France (il est resté 41 ans en prison). C’est un sacré pavé que ce livre de près de 800 pages découpé (comme souvent chez P. Jaenada) en trois parties : la première rapporte les faits et ce qui a été dit/écrit sur le sujet à l’époque. La deuxième détricote l’hypothèse de la culpabilité de Lucien Léger et la troisième se concentre sur celle à qui personne ne s’est jamais intéressée (car diagnostiquée folle) : la femme de Lucien Léger. Contrairement à La serpe et La petite femelle, on se perd un peu dans cette histoire et certaines redondances finissent par lasser. Heureusement que le style de P. Janaeda est toujours aussi foutraque mais génial!

Note : 3.5 sur 5.
séparation livres

Aux endroits brisés de Pauline Harmange
Hors challenge – Reçu en service de presse

L’histoire : Anaïs est une jeune femme à la dérive. Certains la disent éteinte. D’autres sans ambition. Les plus cléments la décrivent comme quelqu’un de triste. Quand elle perd successivement son emploi et l’homme qu’elle aimait, elle décide d’en finir et de partir à Limoges, dont on lui a vanté la grisaille. Au fil de ses errances, d’hôtel de luxe en petit appartement loué par une vieille Italienne qui a certes perdu la vue mais pas le goût de la vie, Anaïs va découvrir non pas l’art de panser ses blessures, mais de vivre avec ces fêlures qui font de nous des êtres imparfaits et pourtant si uniques.
Mon avis : j’avais lu le premier livre très médiatisé de Pauline Harmange et j’étais assez curieuse de lire ce roman dont le résumé me donnait envie. J’ai beaucoup aimé tout d’abord car c’est extrêmement bien écrit. C’est un roman feel good, un livre qui fait du bien (non ça n’est pas un gros mot, le feel good peut être bien écrit, joli et sans clichés). On assiste tout d’abord au désespoir d’Anaïs puis à sa lente reconstruction sans toutefois tomber dans le « magie, ça va mieux! » Un vrai beau roman.

Note : 4.5 sur 5.
séparation livres

Anne d’Avonlea de Lucie Maud Montgomery
Hors challenge – Reçu en service de presse en version audio

Anne d'Avonlea: Anne 2

L’histoire : La petite orpheline solitaire, débarquée sans ménagement sur un quai de gare, a bien grandi. Le roux de ses cheveux est un peu moins vif ; ses taches de rousseur se sont estompées ; mais elle est restée toute aussi intelligente, exubérante et fantasque que dans ses jeunes années. Elle a trouvé un véritable foyer chez Marilla et Matthew Cuthbert et s’est épanouie dans la communauté d’Avonlea, dont elle est devenue un membre actif. Désormais âgée de 16 ans, elle y fait ses débuts comme institutrice, avec toute la fougue et la détermination qu’on lui connait. Elle nous fait partager ses joies, ses déceptions et ses mésaventures, souvent cocasses, de jeune enseignante. Elle commence à peine à s’installer dans son rôle, quand Davy et Dora, deux jeunes jumeaux jamais à court d’imagination quand il s’agit faire des bêtises, s’installent aux Pignons Verts, dont ils bousculent la vie bien ordonnée.
Mon avis : J’avais lu le premier tome de l’histoire d’Anne et c’est donc tout naturellement que j’ai enchainé avec le second. Comme dans le premier, ce second tome est une chronique de la vie d’Anne et de sa communauté à Avonlea. Il ne se passe rien de fou mais on suit avec plaisir les aventures quotidiennes des personnages. J’ai vu qu’un troisième tome existait et je pense que je l’écouterai lui aussi quand il sera dispo en version audio.

Note : 3 sur 5.
séparation livres

Minneapolis Capitale du funk de Joe Illidge, Hannibal Tabu et Meredith Laxton
Catégorie 31 : Un livre ayant comme thème principal la musique

Minneapolis Capitale du funk par [Joe Illidge, Hannibal Tabu, Meredith Laxton]

L’histoire : Minneapolis, 1982.Passionnée de musique depuis toujours, Theresa rêve d’en vivre et décide de monter son propre groupe de funk, sur les traces de son idole, le Kid de Minneapolis. Mais lorsqu’on est noire et femme, s’imposer dans une ville à la culture blanche et rock est un combat de tous les instants.
Mon avis : j’ai lu cette BD qui était dispo à la médiathèque mais j’avoue que je suis restée sur ma faim. La présence de Prince est assez anecdotique et la BD se lit super vite… Et s’oublie aussi vite malheureusement. Limite, il pourrait être le sinopsis d’une série assez chouette ou d’un projet plus développé.. Le grand point positif de ce livre est qu’il rentre dans mon challenge lecture…

Note : 2 sur 5.
séparation livres

Un mariage (un peu trop) mortel de Jesse Q Sutanto
Hors challenge – Reçu en service de presse

Un mariage (un peu trop) mortel : Ruiner une journée de rêve grâce à sa famille, son ex et un cadavre dans la glacière par [Jesse Q Sutanto]

L’histoire : Lorsque Meddelin Chan tue accidentellement l’homme avec qui elle était en rendez-vous amoureux, sa mère appelle ses tantes à la rescousse pour l’aider à se débarrasser du corps. Malheureusement, un cadavre s’avère beaucoup plus difficile à éliminer qu’on ne le pense, surtout lorsqu’il est expédié par erreur dans une glacière au mariage d’un milliardaire sur lequel toute la famille travaille. La situation s’empire lorsque le grand amour de Meddy à l’université – et sa plus grande peine de cœur – fait une apparition surprise au milieu du chaos. Est-il possible d’échapper aux accusations de meurtre, de se réconcilier avec son ex et d’organiser un mariage époustouflant en un week-end ?
Mon avis : Je ne sais pas exactement à quoi je m’attendais en demandant ce livre en SP. Sans doute une sorte de mash-up entre cozy mystery et romance. Mais non, pas du tout. On est plus sur un kamoulox de romance, de gentille critique de la culture asiatique, de comédie (c’est censé être hilarant mais je cherche encore), de soap et de thriller (parce qu’il y a un meurtre). Vous comprenez donc que j’ai fini (péniblement) ma lecture plus que mitigée…

Note : 2 sur 5.

De chouettes lectures à me conseiller ?

2 Comments

  1. Girls n Nantes

    14 octobre 2021 at 14 h 07 min

    le dernire Harmange me tente bien
    j’avais aussi lu son premier livre et j’avais aimé 🙂

  2. Une parisienne à Vincennes

    15 octobre 2021 at 9 h 12 min

    Punaide il fait vraiment que je me remette à lire, mon prochain  » Big food »

Leave a Reply