Mes dernières lectures #61

Un dernier billet de mes lectures de 2019 avec pas moins de sept livres lus en quelques jours à peine! Principalement des nouvelles pour remplir les dernières catégories de mon challenge.

Les voeux secrets des soeurs McBride de Sarah Morgan
Hors challenge – Reçu en service de presse

L’histoire : Dans la région enneigée des Highlands d’Écosse, Suzanne McBride est impatiente que ses trois filles adoptives la rejoignent pour fêter Noël. Hannah, elle, se passerait bien de ces festivités familiales  : elle croule sous le travail et, surtout, sous le poids du secret qui va bientôt changer sa vie. Beth, quant à elle, est en pleine crise existentielle et tout ce que la mère de famille souhaite pour l’instant c’est du temps pour elle et du calme afin de décider si elle est prête à reprendre le travail. Posy, enfin, doit composer avec la sensation tenace qu’elle passe à côté de sa vie  ; mais changer de voie est risqué quand on a la charge de ses parents. Enfin, toujours moins risqué que de craquer pour Luke, son nouveau voisin… Face aux problèmes de ses filles, Suzanne n’a d’autre choix que de compter sur la magie de Noël pour que ces fêtes se passent bien. Avec un peu de chance et plein d’amour, peut-être comprendront-elles qu’ensemble elles sont assez fortes pour affronter tous les obstacles…y compris un Noël en famille !
Mon avis : après une lecture difficile de Dracula, j’avais besoin de légèreté. Rien de tel qu’un roman de Noël pour cela! J’ai trouvé les personnages très attachants, tous marqués par un drame qui a bouleversé leurs vies 25 ans plus tôt et qu’ils ont tous vécu de manières différentes. Plusieurs sujets sont aussi abordés de manière très pertinente : l’envie de maternité, la conciliation vie pro/vie perso… J’ai beaucoup aimé!

Les Hirondelles de Kaboul de Yasmina Khadra
Catégorie 8 : Un livre écrit par un.e auteur.trice Africaine.e – Ecouté en livre audio

L’histoire : Dans les ruines brûlantes de la cité millénaire de Kaboul, la mort rôde, un turban noir autour du crâne. Ici une lapidation de femme, là un stade rempli pour des exécutions publiques. Les Taliban veillent. La joie et le rire sont devenus suspects. Atiq, le courageux moudjahid reconverti en geôlier, traîne sa peine. Toute fierté l’a quitté. Le goût de vivre a également abandonné Mohsen, qui rêvait de modernité. Son épouse Zunaira, avocate, plus belle que le ciel, est désormais condamnée à l’obscurité grillagée du tchadri. Alors Kaboul, que la folie guette, n’a plus d’autres histoires à offrir que des tragédies. Quel espoir est-il permis ? Le printemps des hirondelles semble bien loin encore…
Mon avis : Ce livre est mon dernier gros coupe de coeur de l’année. Ca faisait longtemps que je voulais le lire et la sortie du film m’avait redonné envie. J’ai beaucoup aimé les mots de Yasmina Kadra et sa façon presque poétique de décrire l’impensable. Ses personnages sont à la fois attachants, très humains et désespérés. Une lecture très forte.

Les contes de la bécasse de Guy de Maupassant
Catégorie 19 : un recueil de contes

Contes de la bécasse par [Maupassant, Guy de]

L’histoire : Chaque automne, un vieux chasseur régalait ses amis de bécasses. Les têtes de ces délicieux oiseaux étaient donnés à un seul convive désigné par le sort. Et ce dernier, pour dédommager les autres, devait raconter une histoire. Les seize nouvelles de ce recueil se situent presque toutes en Normandie où Maupassant vécut une jeunesse heureuse. Ses paysans chasseurs, ses aristocrates, sa rempailleuse, ses pêcheurs sont saisis sur le vif dans leur vie quotidienne.
Mon avis : je vous avoue que je n’ai choisi ce livre que parce qu’il rentre dans une des dernières catégories de mon challenge et qu’il est assez court. Ca ne restera pas dans les lectures dont je me souviendrai. Ce sont de petites histoires anecdotiques de la vie normande du XIXe siècle.

2etoilesetdemi

Le corps de Stephen King
Catégorie 59 : Un livre paru l’année de votre naissance

L’histoire : J’allais sur mes treize ans quand j’ai vu un mort pour la première fois. Parfois, il me semble que ce n’est pas si lointain. Surtout les nuits où je me réveille de ce rêve où la grêle tombe dans ses yeux ouverts. Été 1962, quatre adolescents un peu fous s’élancent le long de la voie ferrée, à la recherche d’aventure, de frisson… de danger ?
Mon avis : J’ai très peu lu de Stephen King car ça n’est pas forcément mon genre de prédilection. J’ai choisi ce livre car il est court et qu’il a été publié en 1982. C’est un roman initiatique où il ne se passe pas forcément grand chose. On attend pendant tout le livre que les gamins découvrent le corps et quand ça arrive, ben pschitt! On est plutôt déçus car il ne se passe rien…

Petite Poucette de Michel Serres
Catégorie 10 : Un livre publié en 2012

Le monde a tellement changé que les jeunes doivent tout réinventer. Nos sociétés occidentales ont déjà vécu deux révolutions : le passage de l’oral à l’écrit, puis de l’écrit à l’imprimé. Comme chacune des précédentes, la troisième, tout aussi décisive, s’accompagne de mutations politiques, sociales et cognitives. Ce sont des périodes de crises. De l’essor des nouvelles technologies, un nouvel humain est né : Michel Serres le baptise «Petite Poucette» – clin d’oeil à la maestria avec laquelle les messages fusent de ses pouces.
Mon avis : Je ne sais pas quoi dire sur le livre que j’ai lui aussi choisi car il entrait dans une catégorie de mon challenge. Je n’avais jamais rien lu de Michel Serres et au moment de sa mort, je m’étais dit qu’il faudrait que je remédie à ça. Le monde a changé et Michel Serres, du haut de ses 82 ans aligne des phrases sans queue ni tête pour le dire. J’ai passé ma lecture à relire ses mots pour tenter d’y comprendre quelque chose. Je dois être trop bête pour ça, cet essai restera un mystère pour moi.

Les rêves dans la maison de la sorcière de H. P. Lovecraft, Mathieu Sapin et Patrick Pion
Catégorie 16 : Un livre dont un des personnages est une sorcière

L’histoire : Le héros de cette histoire est un étudiant en mathématiques, qui vit dans une chambre de bonne d un quartier similaire au quartier latin parisien. Les rumeurs disent que sa mansarde fut occupée, deux siècles plus tôt, par une vieille femme jugée sorcière par ses contemporains, capable de voyager dans différentes dimensions du réel, et dont l esprit n aurait pas tout à fait quitté les lieux. Notre narrateur, à l esprit aiguisé et fatigué par ses études poussées, fait des rêves de plus en plus étranges. Perd-il totalement pied ou a-t-il trouvé le chemin, guidé par cette sorcière, vers la contrée des rêves ?
Mon avis : Pas du tout familière de l’univers de Lovecraft, j’ai choisi cette BD pour son titre. Et c’est une très belle surprise car j’ai adoré les illustrations qui diffèrent en fonction de la réalité et des rêves. Apparemment, les puristes regrettent la transposition de l’histoire dans une époque récente mais ne connaissant pas l’histoire de base, ça ne m’a pas gênée.

Carmilla de Joseph Sheridan Le Fanu
Catégorie 55 : Un classique anglais

L’histoire : Dans un château de la lointaine Styrie, au début du XIXe siècle, vit une jeune fille solitaire et maladive. Lorsque surgit d’un attelage accidenté près du vieux pont gothique la silhouette ravissante de Carmilla, une vie nouvelle commence pour l’héroïne. Une étrange maladie se répand dans la région, tandis qu’une inquiétante torpeur s’empare de celle qui bientôt ne peut plus résister à la séduction de Carmilla… Un amour ineffable grandit entre les deux créatures, la prédatrice et sa proie, associées à tout jamais ” par la plus bizarre maladie qui eût affligé un être humain “.
Mon avis : L’avis de Victoria sur ce court roman m’avait donné envie de le lire. Et comme il rentrait dans une des dernières catégories de mon challenge, j’ai profité de mes vacances pour le dévorer en deux heures à peine. Contrairement au Dracula de Bram Stoker que je n’ai pas aimé, j’ai plutôt apprécié ma lecture. L’auteur réussit à créer une atmosphère presque pesante et à décrire la relation entre les deux héroïnes de manière suggérée. J’ai beaucoup aimé!

C’est ainsi que se terminent mes lectures de 2019 avec 94 livres lus et 51 catégories remplies dans mon challenge!

4 Comments

  1. Mes dernières lectures #61 - Les Blogueuses

    2 janvier 2020 at 8 h 06 min

    […] voeux secrets des soeurs McBride de Sarah MorganHors challenge – Reçu en service … Lire l’article complet Like (0) À propos de l’auteur : Mademoiselle […]

  2. sysyinthecity

    2 janvier 2020 at 8 h 59 min

    merci pour tous tes partages de lecture , tu me donnes toujours plein d’idées

  3. Madame

    2 janvier 2020 at 15 h 09 min

    Et hop je note Les Hirondelles de Kaboul de Yasmina Khadra tu m’as donné très envie de le lire!

  4. Ysaline

    1 février 2020 at 8 h 26 min

    Bonjour,

    J’ai lu “Petite Poucette” et j’ai beaucoup aimé cet essai philosophique de Michel SERRES, au point que je viens d’emprunter la suite “C’était mieux avant !”.
    Voici le commentaire que j’ai mis sur ma fiche de lecture de Petite Poucette : “Lecture très intéressante. Livre recommandé par un professeur de mathématiques, suite à un échange de mails que nous avons eu sur l’enseignement actuel français, ce que savent – ou pas – faire les jeunes… Cet enseignant m’a dit que j’avais raison quand je lui ai écrit, après lecture de Petite Poucette, “Est-ce que les décideurs des contenus des enseignements dispensés à notre jeunesse (de 0 à … ans) ne devraient pas lire cet ouvrage afin de revoir comment et quoi enseigner à nos enfants ?”.
    Je ne comprends pas pourquoi vous trouvez que les phrases de Michel SERRES sont “sans queue, ni tête” et incompréhensibles. Pour moi, sa pensée est très claire… Et, je suis persuadée que vous n’êtes pas “trop bête pour les comprendre”.

    Merci pour vos suggestions de lecture. Il faut que je découvre Yasmina KHADRA et que je lise votre roman …

    Beau week-end !

Leave a Reply