Mes dernières lectures #62

Voilà mon premier billet lecture de l’année. J’ai démarré 2020 avec une petite panne de lecture et un premier livre lu en presque deux semaines!

Monsieur Mozart se réveille de Eva Baronsky
Catégorie 11 : un roman dont le titre contient le nom d’un artiste connu

Monsieur Mozart se réveille

L’histoire : Il se souvient de tout : il s’appelle Wolfgang Mozart et, hier soir encore, il était étendu sur son lit de mort. À son réveil, il ne trouve aucune explication à ce monde différent, étrange, où la lumière ne provient pas des bougies, où la musique se passe de la présence d’un orchestre, où les carrosses se déplacent sans chevaux… Est-il aux portes de l’Enfer ou dans l’antichambre du Ciel ? Toute cette absurdité ne peut avoir qu’une seule raison : il a la mission divine de terminer l’œuvre de sa vie, son Requiem.
Et le voici, anachronisme vivant déambulant dans les rues survoltées de la Vienne du début du XXIe siècle, où la musique est sa seule boussole. Tant de nouveaux compositeurs, tant de sonorités inédites !
Mon avis : Je suis tombée par hasard sur ce livre à la médiathèque et évidemment, je l’ai pris en pensant à cette catégorie pas forcément évidente de mon challenge lecture. L’idée de départ est brillante, tout comme la difficile adaptation d’un Mozart tout droit sorti du XVIIIe et totalement perdu au XXIe. L’autrice en a fait un personnage très attachant qui essaie de comprendre dans quel monde il a atterri. J’ai aussi aimé sa relation à la musique. Pour Mozart, tout est musique et j’ai adoré suivre ses créations. Mon seul bémol est que l’histoire s’essouffle assez vite et que la dernière partie est plus poussive. Et puis la fin arrive un peu comme un chevau sur la soupe, avec une impression d’inachevé…

Les derniers jours de Rabbit Hayes de Anna McPartlin
Catégorie 33 : un livre emprunté à la bibliothèque

Les derniers jours de Rabbit Hayes

L’histoire : Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre. Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille, Juliet, sa fille de 12 ans qu’elle élève seule, et enfin Marjorie, sa meilleure amie et confidente. Au fur et à mesure que les jours passent et que l’espoir de la sauver s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont continuer sans celle qui leur apporte tant. Car, si Rabbit a elle-même perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage.
Mon avis : cela faisait très longtemps que je voulais lire ce livre et j’ai profité d’une visite à ma médiathèque pour le prendre. Et au final, je suis assez mitigée. Je m’attendais à être beaucoup plus émue que ça. Alors attention, il faut avoir le moral pour lire ce livre car il ne nous épargne rien de la fin de vie d’un malade du cancer. Mais j’ai eu plus de mal avec les personnages et certains passages trop longs.

Qui m’aime me le dise ! de Sophia Peignot
Catégorie 16 : un livre qui contient un prologue

Qui m'aime me le dise !

L’histoire : Partir en voyage du jour au lendemain à l’autre bout du monde ? Ça ne ressemble pas du tout à Céleste, casanière et raisonnable au possible. Pourtant, elle vient de le faire ! Et tout ça pour se lancer dans un prétendu jeu de piste censé la mener jusqu’à son grand-père biologique. Avec comme compagnons de voyage Herbert, un ami de sa grand-mère appartenant à la catégorie des papys râleurs insupportables, et Gaspard, un infirmier du Jardin des Magnolias, beaucoup, beaucoup plus charmant, le voyage promet d’être explosif. Céleste ne sait pas si elle trouvera ce qu’elle est venue chercher, mais une chose est sûre : sa vie va changer !
Mon avis : Ce livre est sorti en même temps que le mien, dans la même collection. C’est une jolie petite histoire qui fait du bien. J’ai beaucoup aimé suivre le voyage de Céleste, Gaspard et Herbert dans un pays qui me rappelle de beaux souvenirs de voyages. Et si je n’ai pas particulièrement accroché avec Céleste, j’ai adoré Herbert!

Vous faites quoi pour Noël ? de Carène Ponte
Catégorie 56 : un livre que vous aviez prévu de lire en 2019

Vous faites quoi pour Noël ?

L’histoire : Plongez Pauline dans une fête de Noël très arrosée au bureau.
Pimentez d’un dérapage torride dans le parking de son immeuble avec Hervé, l’assistant du DRH. Ajoutez un enregistrement de vidéosurveillance.
Et vous comprendrez que Pauline peut dire adieu à ses vacances pépères, genre siestes en pyjama licorne. L’urgence : se rapprocher de celui qui détient la vidéo si compromettante pour sa réputation, le séduisant gardien de son immeuble ! Celui-ci lui propose un marché. En tout bien tout honneur. Pauline n’a d’autre choix que d’accepter, mais sait-elle vraiment ce qui l’attend ?
Mon avis : Une mignonne romance de Noël qui se lit vite et bien. L’histoire est assez classique et prévisible, un peu comme un téléfilm de Noël. Mais c’est pour ça qu’on les aime, non?

2etoilesetdemi

Un heureux événement de Éliette Abécassis
Catégorie 54 : un livre de moins de 200 pages

L’histoire : “Désormais ma vie ne m’appartenait plus. Je n’étais plus qu’un creux, un vide, un néant. Désormais, j’étais mère.”
Mon avis : J’avais vu le film tiré de ce roman il y a quelques années et je l’avais plutôt apprécié. Je suis tombée dessus par hasard en faisant du tri chez la maman de mon amie et j’ai décidé de le lire. Dans l’ensemble, j’ai plutôt aimé ce court roman qui nous plonge dans le tsunami qu’est la maternité. En préparant ce billet, j’ai lu des critiques assez dures mais je n’ai pas du tout le même ressenti. Peut-être parce que par certains côtés, j’ai pas mal de choses en commun avec l’héroïne et que j’ai ressenti pas mal de choses décrites dans le livre. Après, je pense que c’est vraiment un livre à lire quand les enfants sont grands, sinon je pense qu’on en ressort déprimé ^^

Et vous, qu’avez-vous lu de beau ces derniers temps?

5 Comments

  1. Mes dernières lectures #62 - Les Blogueuses

    29 janvier 2020 at 8 h 09 min

    […] de Eva Baronsky Catégorie 11 : un roman dont le titre contient le nom d’un artiste … Lire l’article complet À propos de l’auteur : Mademoiselle […]

  2. Girls n Nantes

    29 janvier 2020 at 9 h 20 min

    moi aussi pas mal de panne car pas le temps de passer a la bibliothèque
    j ai lu soif de Amélie Nothomb et ça confirme ce que je pense, d’elle ben j’aime pas 🙁
    c’est verbeux pour rien, hautain, tout ce que je déteste

  3. Madame

    29 janvier 2020 at 9 h 26 min

    J’ai BEAUCOUP lu en janvier, il faut absolument que je fasse un billet récap’, c’est ma résolution de 2020, tenir à jour mes lectures, j’ai déjà du mal…

  4. Carole Nipette

    29 janvier 2020 at 12 h 53 min

    Pas de coups de coeur donc en ce mois de janvier… J’essaie cette année de lire un livre par semaine, pour l’instant j’y arrive, à suivre ! Je viens de finir Le chant de l’assassin de R.J Ellory qui contrairement à ce que son titre peut laisser penser n’est pas un polar…

  5. sysyinthecity

    31 janvier 2020 at 10 h 01 min

    en ce moment je lis le portrait de Mme de Maintenon, il y en a 2 dans ta liste qui me font bien envie ♥

Leave a Reply