Ma semaine 34/53 en 2020

Une dernière semaine de vacances où on reprend doucement le rythme et les habitudes.

  • Lundi 24 août : reprise du boulot pour cette dernière semaine avant que l’on ne court à nouveau partout.
  • Mardi 25 août : je suis allée faire un peu les magasins. Quand la seconde main ne me permet pas de trouver ce dont j’ai besoin, j’achète du conventionnel. Je me suis trouvée un jean qui me va bien, enfin! C’est un slouchy de chez Bizzbee. Ensuite, je suis retournée au cinéma pour la première fois depuis très longtemps. Je vous en reparle plus bas.
  • Mercredi 26 août : Je suis allée au Cul de Poule avec l’homme, je n’y étais pas retournée depuis le confinement. Le soir, on a retrouvé les enfants.
  • Jeudi 27 août : On est allés manger chez un copain. Les enfants étaient content de retrouver leurs copains.
  • Vendredi 28 août : On a passé une soirée tranquilou tous les quatre devant un dessin animé.
  • Samedi 29 août : On a reçu des plats préparés et à cuisiner de chez Kitchen Daily. J’en ai cuisiné un avec Raoul pour le déjeuner. L’après-midi, on est allés à la fête de notre quartier et ce soir, on va chez une copine.
  • Aujourd’hui, l’homme va à l’escalade avec Raoul et moi au ciné avec la Miss. Et ce soir, une copine de la Miss vient dormir à la maison.

La photo de une, c’est notre houblon qui est énorme!

Sur le blog

Cette semaine, je vous ai parlé de la gamme Botanica by Airwick et vous ai proposé le calendrier de septembre et ses fonds d’écran.

Lu – Vu – Entendu

  • Après mon marathon Lucifer, il m’a été difficile de retrouver quoi regarder. J’ai donc décidé de regarder des séries qui me faisaient de l’œil depuis un moment comme Little fires everywhere.
  • J’ai peiné à finir ma lecture en cours mais CA Y EST! J’ai aussi terminé le tome 6.1 d’Outlander en version audio.

Le film de la semaine

Light of my life de Casey Affleck

Light of my Life : Affiche

L’histoire : Dans un futur proche où la population féminine a été éradiquée, un père tâche de protéger Rag, sa fille unique, miraculeusement épargnée. Dans ce monde brutal dominé par les instincts primaires, la survie passe par une stricte discipline, faite de fuite permanente et de subterfuges. Mais il le sait, son plus grand défi est ailleurs: alors que tout s’effondre, comment maintenir l’illusion d’un quotidien insouciant et préserver la complicité fusionnelle avec sa fille ?
Mon avis : Pour cette première fois au cinéma depuis le déconfinement, je vous avoue que ça n’est pas moi qui ai choisi le film mais ma copine L. Que dire… C’est long et contemplatif. Trop. S’il y a de beaux moments père/fille, certaines scènes traînent en longueur (ça commence dès la scène d’introduction). Le parallèle entre un monde post-apocalyptique suite à un virus tueur et l’actualité rend certaines scènes très malaisantes. Un film qui s’oublie aussi vite qu’il ne s’est vu.

Note : 2.5 sur 5.

2 réflexions au sujet de « Ma semaine 34/53 en 2020 »

  • 30 août 2020 à 22 h 36 min
    Permalink

    Cette semaine les filles ont passé la fin des vacances chez les grands parents et la tata pendant qu’on était au boulot. Vendredi soir on a fait un resto pour nos 6 ans en famille et samedi on a fini les 2 mois de vacances avec une journée au pal dans un parc d’attraction.
    Et la semaine qui arrive comme tout le monde la course. On était bien avec ce rythme calme depuis mars

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *