Mes dernières lectures #40

Pas mal de livres audio dans mes dernières lectures mais pas de coup de coeur. Par contre, un coup de gueule, il y en a un 🙂


Une fille, qui danse de Julian Barnes
Livre de septembre du Club Lecture Audible – 
Hors challenge

Résultat de recherche d'images pour "Une fille, qui danse"

L’histoire : Tony, la soixantaine, a pris sa retraite. Il a connu une existence assez terne, un mariage qui l’a été aussi. Autrefois il a beaucoup fréquenté Veronica, mais ils se sont éloignés l’un de l’autre. Apprenant un peu plus tard qu’elle sortait avec Adrian, le plus brillant de ses anciens condisciples de lycée et de fac, la colère et la déception lui ont fait écrire une lettre épouvantable aux deux amoureux. Peu après, il apprendra le suicide d’Adrian. Pourquoi Adrian s’est-il tué ? Quarante ans plus tard, le passé va ressurgir, des souvenirs soigneusement occultés remonter à la surface – Veronica dansant un soir pour Tony, un weekend dérangeant chez ses parents à elle… Et puis, soudain, la lettre d’un notaire, un testament difficile à comprendre et finalement, la terrible vérité, qui bouleversera Tony comme chacun des lecteurs d’Une fille, qui danse.

Mon avis : Si ce livre n’avais pas été le livre du mois Audible, je ne pense pas que je l’aurais lu. Tout simplement parce que le résumé ne me parlait pas plus que ça. Et pour être très franche, je me suis ennuyée en l’écoutant. On suit la jeunesse de Tony, son amitié avec d’autres jeunes gens comme Adrian et son histoire d’amour avec Veronica. Puis la fin de cet amour et le suicide d’Adrian. Et on le retrouve 40 ans plus tard, à tenter de comprendre ce qui s’est passé. Mais cette quête est vide, sans intérêt. On suit le déroulé et on se dit “Ok, et?”.

Les Prénoms Epicènes d’Amélie Nothomb
Hors challenge

L’histoire : Les prénoms épicènes peuvent être à la fois masculins et féminins. A ce nom savant on préfère souvent le terme de prénoms mixtes. Derrière le titre d’Amélie Nothomb, l’histoire d’une relation père fille.

Mon avis : j’avais plutôt aimé Frappe-toi le coeur l’année dernière et ce dernier opus semble le contrepoids de ce roman qui abordait les relations mère/fille. Ici, ce sont les relations père/fille qui sont au cour de l’histoire. Mais en fait, c’est plus que ça. C’est l’histoire d’une vengeance et surtout, l’histoire d’un manipulateur. Et encore un fois, j’ai bien aimé. Je ne suis toujours pas aussi emballée que pour les romans des débuts mais on se laisse porter par l’histoire de ce court roman (écouté en version audio, à peine 2h30).

Toi, moi, les éléphants et Dark Vador de Eve Borelli

Toi, moi, les éléphants et Dark Vador (HQN)

L’histoire : En ce moment, la vie de Lisie c’est le gros, gros, GROS bazar. Version animale. Car le zoo où elle travaille fait face à une invasion de spécimens tout à fait nouveaux, qui n’ont rien à envier aux locataires habituels…

Mon avis : pensez de moi que je suis une vilaine aigrie mais quand je lis ce genre de bouquin, je rage encore plus de ne pas avoir trouvé d’éditeur pour mes romans. Je n’ai pas aimé. C’est mal écrit, les personnages sont inintéressants et l’histoire n’a ni queue ni tête. Gardez du temps pour faire autre chose.

😡😡😡😡😡

La Maison où je suis mort autrefois de Keigo Higashino

L’histoire : Sayaka Kurahashi va mal. Mariée à un homme d’affaires absent, mère d’une fillette de trois ans qu’elle maltraite, elle a déjà tenté de mettre fin à ses jours. Et puis il y a cette étonnante amnésie: elle n’a aucun souvenir avant l’âge de cinq ans. Plus étrange encore, les albums de famille ne renferment aucune photo d’elle au berceau, faisant ses premiers pas… Quand, à la mort de son père, elle reçoit une enveloppe contenant une énigmatique clef à tête de lion et un plan sommaire conduisant à une bâtisse isolée dans les montagnes, elle se dit que la maison recèle peut-être le secret de son mal-être. Elle demande à son ancien petit ami de l’y accompagner. Ils découvrent une construction apparemment abandonnée. L’entrée a été condamnée. Toutes les horloges sont arrêtées à la même heure. Dans une chambre d’enfant, ils trouvent le journal intime d’un petit garçon et comprennent peu à peu que cette inquiétante demeure a été le théâtre d’événements tragiques…

Mon avis : aaaaaah heureusement que Keigo-san est là pour remonter le niveau! Si vous me suivez, vous savez que j’adore cet auteur. Ce roman est son premier succès et il était sur ma liseuse depuis super longtemps. Et je l’ai vraiment aimé. Il s’agit d’une sorte d’enquête bizarre car au début du roman on se demande un peu pourquoi Sayaka veut aller dans cette maison mais aussi pourquoi son ancien mec (qu’elle n’a pas vu depuis des siècles) lâche tout pour venir avec elle. Et plus le roman avance, plus on a envie de savoir le fin mot de l’histoire!

Noël à la petite boulangerie de Jenny Colgan
Hors challenge

L’histoire : Polly Waterford ne voit pas le temps passer… Sa petite boulangerie l’occupe du matin au soir, au désespoir d’Huckle, son compagnon, qui rêve de profiter d’une simple grasse matinée avec elle. À l’approche des fêtes de fin d’année, Huckle rêve aussi d’un Noël en amoureux, bien au chaud dans leur grand phare, avec leur petit macareux Neil. Mais quand Kerensa débarque à Mount Polbearne pour dévoiler à sa meilleure amie un terrible secret sur son passé, Polly voit soudain son avenir s’assombrir. D’autant que la révélation de Kerensa menace la belle histoire qu’elle a construite avec Huckle.

Mon avis : J’ai toujours une certaine crainte à lire le tome 3 d’une série. Le 2 est souvent chouette car on prend des nouvelles des héros mais le 3 peut vite être le roman de trop. Clairement, ça aurait pu être le cas ici. Sauf que pas du tout. Je l’ai écouté en livre audio et de tous les genres, c’est vraiment les feel books comme celui-ci que je préfère écouter. L’histoire est sympa, bien construite et on passe un bon moment de lecture ou d’écoute. Ça fait du bien de retrouver Polly et sa bande!

Avez-vous lu l’un de ces romans ? Que lisez-vous en ce moment ?

Rendez-vous sur Hellocoton !