Mes dernières lectures #47

Mes dernières lectures #47

4 février 2019 6 Par mademoisellefarfalle

Voici mes dernières lectures de janvier avec deux gros coups de cœur à qui j’ai d’ailleurs dédié un billet complet.

La parentalité positive d’Isabelle Filliozat
Catégorie 6 : Un livre d’un genre que vous détestez – Challenge Audible de janvier : un livre de développement personnel
Synopsis : Quel parent n’est pas confronté au moins une fois aux cris et aux pleurs de son enfant ? Caprices, colères, angoisses, rébellion, souffrance ? Vous n’arrivez pas à identifier le problème et votre sentiment d’impuissance va grandissant. Vous pensez avoir tout essayé pour rendre vos relations avec votre enfant plus sereines et vivre dans la compréhension, mais vous vous heurtez à un mur. Vous vous sentez désemparé ! Il est bien souvent plus facile de lier les “colères” de votre enfant à un caprice.
Mon avis : J’ai commencé ce livre avec pas mal d’a priori. Et au final c’est une bonne surprise. Il est plutôt adapté aux parents de tout-petits mais Isabelle Filliozat donne de bons conseils qui sont adaptables aux plus grands. Et au final, je me suis rendue compte que j’en appliquais déjà pas mal ^^

La vraie Vie d’Adeline Dieudonné
Catégorie 46 : Un livre qu’on écoute en version audio
L’histoire : Chez eux, il y a quatre chambres. Celle du frère, la sienne, celle des parents. Et celle des cadavres. Le père est chasseur de gros gibier. Un prédateur en puissance. La mère est transparente, amibe craintive, soumise à ses humeurs. Avec son frère, Gilles, elle tente de déjouer ce quotidien saumâtre. Ils jouent dans les carcasses des voitures de la casse en attendant la petite musique qui annoncera l’arrivée du marchand de glaces. Mais un jour, un violent accident vient faire bégayer le présent. Et rien ne sera plus jamais comme avant.
Mon avis : J’en ai parlé ici.

4 étoiles et demi

Ashes falling for the sky de Nine Gorman et Mathieu Guibé
Catégorie 28 : Un livre avec plusieurs narrateurs
L’histoire : Pour sa première rentrée universitaire, Sky compte bien se délester de son costume de petite fille sage. Elle jette son dévolu sur Ash, attirant mais insupportable bad boy. Prête à assumer cette relation sans lendemain, Sky se jette à corps perdu dans le jeu de la séduction, mais perd lamentablement la partie. Elle fait fuir Ash, non sans avoir entrevu ses blessures. La part d’ombre d’un jeune homme qui a tout connu, même le pire. Surtout le pire…
Mon avis : Je ne sais plus comment ce livre a atterri sur ma liseuse. C’est un roman ado à partir de 16 ans (mais il comporte quelques scènes érotiques). Je l’ai lu assez vite mais je ne l’ai pas aimé. L’histoire est cousu de fil blanc, avec un couple improbable comme on en voit TOUT LE TEMPS dans ce genre de bouquin. Le bad boy et la gentille fille qui s’avèrent cacher tous les deux des secrets. Mais tout est tellement prévisible que les dits-secrets tiennent dix pages. Mention particulière pour la couverture que je trouve très belle.

Le Lambeau de Philippe Lançon
Catégorie 4 : Un livre témoignage
L’histoire : C’est l’histoire d’un homme qui a été victime d’un attentat, qui a passé neuf mois à l’hôpital, et qui raconte le plus précisément, et j’espère le plus légèrement possible, comment cet attentat et ce séjour ont modifié sa vie et la vie des autres autour de lui, ses sentiments, ses sensations, sa mémoire, son corps et sa perception du corps, son rapport à la musique, à la peinture, sa manière de respirer et d’écrire. (Entretien réalisé avec Philippe Lançon à l’occasion de la parution du Lambeau © Gallimard)
Mon avis : J’en ai parlé ici.

Les Tribulations de Caméliope: Des Banlieusards Déjantés Jouent au Détective en Inde par [Hirschauer, Pauline]

Les Tribulations de Caméliope T1 de Pauline Hirschauer
Catégorie 7 : Un livre avec un animal sur la couverture – Reçu en service de presse
L’histoire : Capcity-le-Soubresaut, petite ville de la banlieue parisienne. Caméliope, mère de trois enfants, vient tout juste de divorcer. La fille de sa voisine, dont Caméliope est la marraine, s’envole dans le cadre de ses études pour les Indes. Caméliope découvre alors peu à peu ce pays à travers les mails de sa filleule, jusqu’au coup de téléphone de l’ambassade annonçant sa disparition… Les voisins déjantés et solidaires décident alors de partir sur place pour retrouver la jeune fille.
Mon avis : J’ai eu énormément de mal à terminer ce roman. La faute au style super tarabiscoté et ampoulé de l’autrice. L’histoire en soit aurait pu être sympa mais à force de vouloir faire des effets de style, ça devient indigeste… A plusieurs reprises, j’ai passé des lignes de digressions qui n’en finissaient pas. Et pourtant, j’ai mis presque deux semaines pour le lire alors qu’en général je termine ce genre de bouquin en deux jours tout au plus.

Avez-vous lu ces livres? Est-ce que mes avis vous donnent envie?