Mes dernières lectures #65

Me voici déjà avec de nouvelles lectures dont de belles découvertes et même un coup de cœur!

Les cahiers d’Esther de Riad Sattouf – Tomes 1 à 4
Catégorie 37 – un livre dont l’intrigue se déroule à Paris

Les Cahiers d’Esther sont écrits d’après les histoires vraies racontées chaque semaine à Riad Sattouf par une véritable écolière, Esther A. Chaque album comprend 52 histoires, pour les 52 semaines de l’année. Le projet de Riad Sattouf est de suivre la vie d’Esther de ses 10 ans jusqu’à ses 18 ans, au rythme d’un album par an.
Mon avis : J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre les aventures d’Esther qui m’a souvent fait penser à la Miss. Les quatre tomes ne sont pas tous du même niveau, j’ai surtout aimé le premier et le troisième mais je suivrai avec plaisir le reste des aventures d’Esther!

La Délicatesse du homard de Laure Manel
Catégorie 57 : un livre qui parle d’une disparition
Écouté en version audio

48946763. sx318

L’histoire : François, directeur d’un centre équestre en Bretagne, découvre, lors d’une promenade à cheval sur la plage, une jeune femme inconsciente au pied d’un rocher. Plutôt que d’appeler les secours, il décide sans trop savoir pourquoi de la ramener chez lui pour la soigner. À son réveil, l’inconnue paraît en bonne santé, mais peu encline à parler. Elle déclare s’appeler Elsa mais refuse de répondre à tout autre question. Commence alors entre le célibataire endurci et cette âme à vif une étrange cohabitation, où chacun se dévoile peu à peu à l’autre sans pour autant totalement révéler les secrets qui le rongent. Et même si le duo en s’apprivoisant s’apaise, leur carapace peine à se fendre…
Mon avis : Je n’avais rien lu de Laure Manel mais j’en avais entendu énormément de bien. Et bien je ne sais pas si c’est que j’ai commencé par le mauvais livre ou si c’est que je n’accroche pas à cette autrice mais je n’ai pas aimé ce roman. C’est très long à commencer, on a du mal à s’attacher aux personnages, ils sont si mal écrits! En plus, tout arrive de manière hyper téléphonée et les histoires dans l’histoire s’amoncellent à tel point qu’on se dot wow stop! Un secret, puis un autre, et puis… Allez on en rajoute un ou deux pour la route… Et puis le personnage de François, en mode “je sauve la pauvre jeune femme et lui impose ce que je veux”. Non, vraiment je n’ai pas aimé. Pour autant, je pense qu’il peut plaire et je n’ai pas passé un mauvais moment, sans doute aidé par le fait que ce soit un livre audio.

Égarer la tristesse de Marion McGuinness
Hors challenge

L’histoire : À 31 ans, Élise vit recluse dans son chagrin. Quelle idée saugrenue a eue son mari de mourir sans prévenir alors qu’elle était enceinte de leur premier enfant ? Depuis ce jour, son fils est la seule chose qui la tienne en vie, ou presque. Dans le quartier parisien où tout lui rappelle la présence de l’homme de sa vie, elle cultive sa solitude au gré de routines farouchement entretenues : les visites au cimetière le mardi, les promenades au square avec son petit garçon, les siestes partagées l’après-midi… Pourtant, quand sa vieille voisine Manou lui tend les clés de sa maison sur la côte atlantique, Élise consent à y délocaliser sa tristesse. À Pornic, son appétit de solitude va vite se trouver contrarié : un colocataire inattendu s’invite à la villa, avec lequel la jeune femme est contrainte de cohabiter.
Mon avis : Voilà un moment que je voulais lire ce livre, suivant Marion sur les réseaux sociaux depuis très longtemps. Si l’histoire est assez classique, même un peu prévisible, ce qui m’a marqué c’est que c’est extrêmement bien écrit. Marion aime la langue française et la manie extrêmement bien, ce qui rend la lecture très agréable. J’ai eu un vrai coup de coeur pour ce roman!

4 étoiles et demi

La fille dans l’écran de Lou Lubie et Manon Desveaux
Hors challenge

L’histoire : Coline vit en France et rêve de devenir illustratrice. Ses recherches d’inspiration la conduisent à contacter Marley, une photographe installée à Montréal. De son côté, Marley a abandonné sa passion pour la photo pour se laisser porter par une vie sociale trépidante : un job alimentaire, un amoureux québécois… Les deux jeunes femmes que tout oppose vont tisser sur internet un lien plus fort que la distance et le décalage horaire, qui va grandir de façon troublante jusqu’à la rencontre…
Mon avis : J’ai beaucoup aimé cette BD à la construction originale. Les histoires des deux héroïnes se construisent en parallèle. L’une vit en France et la seconde au Québec. Sur chaque double page on suit, à gauche et en noir et blanc, la vie de Coline et, à droite en couleur, celle de Marley. Elles sont attachantes et leur histoire est super mignonne. Dès que j’ai fini de la lire, la Miss me l’a piquée d’ailleurs!

Et vous, quelles sont vos lectures du moment?

3 Comments

  1. une parisienne à Vincennes

    13 mars 2020 at 14 h 45 min

    J’ai beaucoup aimé “égarer la tristesse” aussi
    La vie d’Esther et la fille dans l’écran me tentent bien !!

  2. Bla-bla Chatouille

    14 mars 2020 at 8 h 57 min

    J’ai bien envie de lire “La fille dans l’écran”. Je suis actuellement en train de lire Alice au Pays des Merveilles, c’est si beau…

    Je passe par une période “lectures de mon enfance”. J’ai eu en cadeau pour mon anniversaire fin janvier le livre des contes de Perrault des Editions les Saints Pères.
    J’ai d’ailleurs fait un article à ce sujet : https://blablachatouille.wordpress.com/2020/03/04/les-saints-peres-lecture-1/

    Merci pour tes découvertes.

    A bientôt,
    Manon

  3. Girls n Nantes

    15 mars 2020 at 17 h 31 min

    les cahiers d’Esther me tentent bien
    ici c’est Ann Scott encore et toujours (oui suis monomaniaque) mais avec un autre titre : superstars

Leave a Reply