Le parfum des cendres de Marie Mangez – Prix Audiolib 2022


Mes blablas / vendredi, mars 11th, 2022

Je ne vais pas faire durer le suspense, ce troisième roman écouté pour le Prix Audiolib est un vrai coup de coeur!

Les parfums sont toute la vie de Sylvain Bragonard. Il a le don de cerner n’importe quelle personnalité grâce à de simples senteurs, qu’elles soient vives ou délicates, subtiles ou entêtantes. Tout le monde y passe, même les morts dont il s’occupe tous les jours dans son métier ­d’embaumeur.
Cette manière insolite de dresser des portraits stupéfie Alice, une jeune thésarde qui s’intéresse à son étrange profession. Pour elle, Sylvain lui-même est une véritable énigme: bourru, taiseux, il semble plus à l’aise avec les morts qu’avec les vivants. Elle sent qu’il cache quelque chose et cette curieuse impénitente veut percer le mystère.
Doucement, elle va l’apprivoiser, partager avec lui sa passion pour la musique, et comprendre ce qu’il cache depuis quinze ans.

Mon avis sur le livre

Je ne m’attendais pas à grand chose avant de commencer ce roman. Je m’attendais à une histoire d’amour assez convenue entre deux êtres différents. Alors oui, mais pas que. Pas que et finalement, pas l’essentiel. Déjà, il faut dire que je me suis reconnue dans le personnage d’Alice. De sa personnalité à ses goûts musicaux, on pourrait penser que l’autrice me connait ^^ D’ailleurs, j’ai presque envie de revenir en arrière pour noter toutes les chansons qu’écoutent Alice et Sylvain. C’est une grande partie de ce que j’écoute!!!

J’ai adoré l’humour un peu noir des personnages et le ton de l’autrice. C’est frais alors que ça parle de mort et de thanatopraxie. J’ai évidemment beaucoup aimé le personnage d’Alice mais j’ai aussi aimé Sylvain, ses blessures et son désespoir. Et j’ai adoré les descriptions olfactives qui émaillent le récit. Une vraie belle surprise!

Mon avis sur la narration

J’ai beaucoup aimé la narration de Sophie Frison qui sait donner le ton en fonction des situations. Une voix aux notes espiègle pour l’humour, de la retenue pour la souffrance. Un sans faute!

Une citation qui m’a marquée

L’ouverture de la housse, c’était toujours un moment spécial. On ne savait jamais exactement à quoi s’attendre. Instant Kinder Surprise.

(Tout à fait le genre d’humour que j’aime ^^)

Fiche technique

  • Lu par Sophie Frison
  • Durée : 5h07
  • Date de parution : 19/01/2022
  • Audiolib

Mes notes
Histoire : 18/20
Narration : 19/20

6 réponses à « Le parfum des cendres de Marie Mangez – Prix Audiolib 2022 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.