Ce que le yoga Vinyasa fait pour moi #selfcare

Pendant longtemps, je n’ai pas accroché au yoga. Je n’en faisais que lorsque je participais à des événements pour le blog.

Je n’ai jamais été quelqu’un qui accrochait à tout ce qui a trait à la relaxation ou la méditation. Par exemple, quand je fais un massage, ça m’agace toujours que l’on me laisse seule avec de la musique douce (et des bruits de cascade qui me donnent envie de faire pipi). Moi ce dont j’ai besoin après ça, c’est de me lever et de marcher car ça m’a requinquée.

Du coup, je n’ai jamais fait de yoga. Juste des initiations, bien souvent des postures assez simples qui me faisaient dire “Ouais, sympa mais pas sur le long terme”.

Et puis pendant le premier confinement, j’ai commencé à faire du yoga grâce à l’appli Down Dog qui était gratuite. Chaque soir, je montais dans la chambre pour quinze minutes juste pour moi. Je suivais une pratique douce, réparatrice, souvent centrée sur le dos car j’avais accumulé des tensions.

Avec le déconfinement, les vacances puis la reprise du travail et du crossfit, j’ai arrêté cette pratique.

Début février, j’ai sauté le pas et j’ai pris un abonnement à Down Dog. J’ai profité d’une promo qui me permet d’avoir à la fois la possibilité de faire du HiiT et du yoga.

Au départ, j’ai un peu tâtonné entre les pratiques, cherchant celle qui me correspondait le mieux. Par exemple, j’ai voulu essayer le Yin Yoga mais je me suis ennuyée à mourir et je n’ai jamais recommencé ^^ J’ai voulu commencer une pratique qui pourrait être un prolongement des séances de HiiT que je continuais à faire après l’arrêt du Crossfit. J’ai continué à faire ces séances aux mêmes jours que le Crossfit : la dimanche et le jeudi. Du coup, je voulais une pratique complémentaire mais plus douce et j’ai commencé le Vinyasa Flow.

Parfois appelé « danse du yoga », le Vinyasa, terme sanskrit signifiant synchronisation du mouvement et de la respiration, invite le pratiquant à enchaîner des postures de manière très fluide, presque dansante. Ce yoga est destiné à celles et ceux qui préfèrent atteindre le paroxysme via un yoga dynamique requérant force, souplesse, maîtrise et détente. L’objectif est de corriger les mauvaises postures pour soulager les éventuelles douleurs. L’élévation de la température corporelle va également permettre de purifier le corps en le désintoxiquant.

https://lesyogis.fr/vinyasa-yoga/

Et là, bim! J’avais trouvé ma pratique! J’ai commencé tout doucement avec une pratique débutante. Au bout d’une quinzaine de jours, je me suis sentie assez à l’aise pour passer en intermédiaire et c’est le niveau que je continue de faire. Il y a quelques postures que je ne parviens pas à faire comme le corbeau latéral ou le pendentif donc pour l’instant, je m’en tiens à ce niveau.

Désormais, je sens vraiment que j’ai besoin de ma séance quasi quotidienne. Avec le confinement et l’école à la maison, je pratique au milieu du salon. Bien souvent, vers 18h, les enfants et l’homme savent qu’ils vont me voir débarquer en brassière et legging, que je vais sortir mon tapis de sous la table et que je vais m’installer devant le poêle (et quand il fonctionne c’est encore mieux). Je fais des séances de 35 minutes et c’est la durée idéale pour moi. Ni trop, ni trop peu. Les enfants vivent leur vie à côté de moi, parfois viennent tenter une posture ou deux et il n’est pas rare que l’on papote alors que j’ai la tête en bas ou les jambes derrière la tête ^^

J’aime vraiment ce moment où je me recentre sur moi-même. C’est mon moment à moi, nonobstant ce qui se passe autour de moi. Je me concentre sur les postures, les respirations, je ressens mon corps réagir. Et puis je vois aussi mes progrès, les postures que je parviens à tenir plus longtemps, mes muscles se dessiner. Après ma séance, je me sens bien, je suis plus patiente avec les enfants. J’ai fait ma journée de boulot, puis ma séance de yoga et je suis disponible pour eux (la plupart du temps, je suis comme tout le monde, j’ai des jours sans).

J’espère vraiment que je vais pouvoir continuer ainsi encore longtemps, je sens que ça me fait tellement de bien!

Et vous, vous avez une pratique (physique ou non) qui vous apaise et vous permet de vous recentrer sur vous?

5 réflexions au sujet de « Ce que le yoga Vinyasa fait pour moi #selfcare »

  • 16 avril 2021 à 11 h 54 min
    Permalink

    Je fais du yoga avec ma classe et j’avoue que c’est très sympa, mais je n’ai pas encore trouvé le temps pour moi…

    Répondre
  • 16 avril 2021 à 14 h 40 min
    Permalink

    j’avoue je suis hermétique à ce genre de pratique
    j aime ce qui pulse comme les sports aquatiques et pour me relaxer un bon vieux black metal (oui je sais que je suis bizarre)

    Répondre
  • 16 avril 2021 à 18 h 33 min
    Permalink

    J’enseigne le yoga depuis des années et j’offre toujours le premier cours en disant bien aux personnes que le yoga que je propose ne leur conviendra peut être pas, ils sont souvent surpris certains restent d’autres vont voir ailleurs. il y a tellement de sortes de yoga que chacun peut trouver la pratique qui lui convient et c’est ça qui est top aussi ! Tu en es la preuve

    Répondre
  • 17 avril 2021 à 16 h 33 min
    Permalink

    Ca a l’air sympa ton truc ! J’ai essayé le yin yoga sur un salon et j’ai frôlé le malaise (les exercices de respiration peuvent me déclencher une crise de spasmophilie -_-) En ce moment mon seul sport c’est faire 2h de Just Dance quand les Patates ne sont pas là ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *