Mes lectures de 2022 #8

lectures août

Après une grosse panne de lecture, je tente de retrouver le rythme et surtout de remplir quelques catégories de mon challenge lecture!

One Last Stop de Casey McQuiston
Hors challenge

L’histoire : À vingt-trois ans, August s’installe à New York pour échapper à sa mère, avec qui elle entretient une relation compliquée. Cynique et intentionnellement solitaire, elle tombe malgré elle au beau milieu d’un véritable nid de fou : une colocation joyeuse et extravagante, où discussions et fêtes se succèdent. Et si ce n’était pas déjà assez déroutant, voilà que par un matin de galère, elle fait la rencontre d’une certaine Jane. August en reste abasourdie : qui est cette fille belle à tomber qu’elle croise et recroise sans cesse sur sa ligne de métro new-yorkais ? En tout cas, la jeune inconnue au blouson de cuir, à la fois mystérieuse et solaire, n’est pas ce qu’elle prétend… Car, là, sur le mur du légendaire diner où August joue les serveuses pour se faire un peu d’argent, le visage de Jane illumine une photo prise… dans les années 1970 ! Comment expliquer ce prodige ?
Mon avis : j’en attendais énormément de ce roman que je voulais lire depuis sa sortie (pour tout vous dire, j’ai voulu le recevoir en service de presse mais l’éditeur n’a pas voulu ^^’). Et au final, j’ai été assez déçue des deux personnages principaux. Autant j’ai adoré les personnages secondaires, autant je les ai trouvé.e.s sans intérêt… August m’a très souvent agacée et j’ai que certaines scènes étaient sans intérêt voire plutôt prévisibles. Du coup, ça gâche le développement de l’histoire qui manque cruellement de rythme…

Note : 2 sur 5.
séparation livres

Des papillons sous oxygène de Nathalie Longevial
Hors challenge – reçu en service de presse

L’histoire : Adrien ne s’en remet pas. Tina ne l’aime plus. Tina le quitte. Dans sa tête c’est pourtant clair : celle avec laquelle il vient de partager les trente dernières années est la femme de sa vie. Passée la sidération, Adrien décide de reconquérir Tina. Elle ne sent plus les papillons dans le creux de son ventre ? Qu’à cela ne tienne, il est prêt à les mettre sous oxygène ! Si tomber amoureux n’est pas bien compliqué, le rester l’est davantage. Son plan est radical, aussi romantique que suicidaire : kidnapper Tina, fuir en camping-car, et revisiter les lieux de leur histoire de couple. Mais si la vie était une comédie romantique, ça se saurait !
Mon avis : voilà très longtemps que ce roman était dans ma PAL car je l’avais reçu en version papier de l’éditeur. Mais je n’avais pas encore pris le temps de le lire avant les derniers jours d’août. Je n’avais jamais rien lu de cette autrice que j’ai découverte avec ce joli roman. En revanche, je n’ai pas été emballée par le chemin qu’elle a choisi de prendre pour expliquer le fait que Tina ait quitté Adrien. Un peu trop facile à mon goût…

Note : 3 sur 5.

Les survivants de Alex Schulman
Catégorie 44 : Un livre dont le titre contient seulement 2 mots
Reçu en service de presse

L’histoire : Benjamin, Pierre et Nils sont venus accomplir les dernières volontés de leur mère : répandre ses cendres dans le lac qui borde leur maison d’enfance, non loin d’une épaisse forêt de sapins comme on en trouve en Suède. Là où, vingt ans auparavant, un drame a changé le cours de leur existence.
Mon avis : J’ai mis plus d’un mois à écouter ce roman tant je me suis ennuyée… Heureusement qu’il y avait la carotte du drame que je voulais connaitre sinon j’aurais laissé tomber. Il ne se passe rien. Il n’y aucun rythme et on attend désespérément que quelque chose se passe. Même l’alternance entre passé et présent ne parvient pas à insuffler du rythme à l’histoire… La fameuse révélation arrive à la toute fin et effectivement, je ne m’y attendais pas. Mais ça ne parvient pas à m’enlever l’idée que j’ai perdu 7h de ma vie à écouter ce livre…

Note : 1.5 sur 5.

La femme au manteau violet de Clarisse Sabard
Catégorie 15 : Un livre avec une couleur dans le titre

L’histoire : 2018. La vie de Jo vole en éclats suite à ce qui ne semblait être qu’un banal accident sans gravité ; pourtant, un scanner révèle qu’un anévrisme risque de se rompre à tout moment. Le neurologue lui laisse le choix : elle peut être opérée, mais les risques sont importants. Persuadée qu’elle va mourir, Jo se réfugie chez Victor, son grand-père. Ce dernier va lui montrer un pendentif qu’il a reçu d’Angleterre quelques années plus tôt, avec pour seule explication ce mot griffonné sur une feuille : « De la part de Charlotte, qui n’a jamais oublié Gabriel. Ce souvenir vous revient de droit. » Victor lui révèle que Gabriel était son frère aîné, décédé lorsqu’il était enfant. Jo décide de se rendre à Ilfracombe, dans le Devonshire, afin d’aider son grand-père à résoudre ce mystère, et surtout, de réfléchir à la décision qu’elle doit prendre… 1929. Charlotte et son mari, Émile, quittent leur vignoble d’Épernay pour un voyage d’affaires à New York. Sur place, la jeune femme s’éprend de Ryan, un mystérieux homme d’affaires. Lorsqu’il se rend compte de cette trahison, Émile entre dans une rage folle, la frappe et la laisse pour morte. À son réveil, Charlotte se rend compte que son mari est parti ; pire, il lui a pris tous ses papiers. Elle est effondrée : son fils de dix-huit mois, Gabriel, est resté en France, et sans papiers, elle ne peut pas le rejoindre…
Mon avis : ce livre était la lecture commune du groupe de mon challenge lecture pour septembre et comme le résumé me donnait envie je l’ai lu. J’avais déjà lu quelques romans de Clarisse Sabard sans jamais vraiment avoir de coup de coeur mais j’ai vraiment beaucoup aimé celui-ci. Je me suis plongée dedans et j’ai eu du mal à le lâcher tant je voulais savoir ce qu’il allait advenir de Charlotte!

Note : 4 sur 5.

Miss Marple au club du mardi d’Agatha Christie
Catégorie 45 : Un livre dont le titre contient un jour de la semaine

L’histoire : Chaque mardi soir, Jane Marple réunit ses amis pour tenter de résoudre une série d’énigmes prétendument insolubles. Mais voilà, Miss Marple est convaincue qu’aucun mystère ne peut lui résister. Du moins c’est ce qu’elle va tenter de nous prouver avec son club du mardi, en s’attaquant à treize cas des plus complexes…
Mon avis : je n’avais jamais lu ce recueil de nouvelles et je me suis rendue compte que j’avais lu très peu d’histoires de Miss Marple (alors que je pense avoir vu tous les épisodes de la série ^^). C’est une lecture plutôt agréable même si Miss Marple a un petit côté agaçant (en gros c’est la seule à chaque histoire à découvrir le meurtrier).

Note : 2.5 sur 5.

Voilà trois nouvelles catégories de remplies et il m’en reste encore 24 d’ici la fin de l’année!!

10 thoughts on “Mes lectures de 2022 #8

  1. Girls n Nantes says:

    j ai eu une grosse panne aussi alors j ai choisi deux sorties récentes : Cher connard de Despentes qui fait l’actualité et le dernier Joyce Oates !

    Répondre
  2. Carole Nipette says:

    Je n’ai lu que Les Survivants que j’ai beaucoup aimé. Pour le coup vu la construction du roman et la révélation finale, je trouve que l’audio n’est pas une bonne idée… J’ai dû mettre 3h à le lire… 7h pour 350 pages ça parait dingue…

    Répondre
  3. Cyrielle PurpleRain says:

    Pas sympa cette sélection de lecture. Moi aussi j’ai des livres audio à lire mais le problème c’est que je n’ai plus de lecteur CD donc pas facile. Dommage que ce type de lecture ne soit pas dématérialisé pour plus de facilité

    Répondre
    1. mademoisellefarfalle says:

      Je n’ai pas de lecteur CD non plus Tous les livres audio que j’écoute c’est sur mon téléphone. C’est moderne tu sais

      Répondre
  4. Witches Gangzzz says:

    Ma panne de lecture est présente depuis assez longtemps et j’ai beaucoup de mal à m’en sortir. Je crois qu’il faut que je trouve plus de temps pour moi 🙂

    Répondre
  5. crozaclive says:

    Si je t’avoue que je n’ai pas lu un livre de cet été à mon grand désespoir … je vois que tu as bien repris le rythme, tu vas valider ton challenge

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.